Your browser does not support JavaScript!
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

Live auction - 4260235 - 10000 Francs CENTRAFRIQUE 1983 P.13

10000 Francs CENTRAFRIQUE  1983 P.13 pr.NEUF
10000 Francs CENTRAFRIQUE  1983 P.13 pr.NEUF10000 Francs CENTRAFRIQUE  1983 P.13 pr.NEUF
Vous devez être connecté et approuvé par cgb.fr pour participer à une "e-auction/live-auction" de cgb.fr, Identifiez vous pour miser. Les validations de compte sont effectuées dans les 48 heures qui suivent votre enregistrement, n'attendez pas les deux derniers jours avant la clôture d'une vente pour procéder à votre enregistrement.En cliquant sur "MISER", vous acceptez sans réserve les conditions générales des ventes privées des live auctions de cgb.fr. La vente commencera sa clôture à l'heure indiquée sur la fiche descriptive. Veuillez noter que les délais de transmission de votre offre à nos serveurs peuvent varier et qu'il peut en résulter un rejet de votre offre si elle est expédiée dans les toutes dernières secondes de la vente. Les offres doivent être effectuées avec des nombres entiers, vous ne pouvez saisir de , ou de . dans votre offre. Pour toute question cliquez ici pour consulter la FAQ des live auctions.

Les offres gagnantes seront soumises à 12% TTC de frais de participation à la vente.
Prix de départ : 90 €
Estimation : 150 €
Prix : 155 €
Offre maximum : 160 €
Fin de la vente : 13 novembre 2018 16:14:29
participants : 3 participants
Valeur faciale : 10000 Francs
Date : (1983)
Période/Provinces/Banques : B.E.A.C.
Département : République Centrafricaine
Référence ouvrage : P.13
Autre référence : K.603a
Alphabet-Série : Alph.B.001 n°735180
Signatures : Oye M'Ba, Ntoutoumé

Historique


CENTRAFRIQUE

En 1965, le colonel Jean-Bedel Bokassa s’empare du pouvoir. Il abroge la Constitution et se déclare président-maréchal à vie. Le 4 décembre 1976, le congrès extraordinaire du « MESAN rénové » proclame l’Empire centrafricain. Le maréchal Bokassa devient l’empereur Bokassa Ier. Il est couronné le 4 décembre 1977 avec l'aide de la France et il organise son « sacre napoléonien », filmé par les télés du monde entier. Sous son régime, la liberté d’expression est supprimée et les opposants sont jugés par des tribunaux militaires et, pour la plupart, condamnés à mort.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x