+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fwo_322367 - CENTRAFRIQUE Essai de 100 Francs “Empire Centrafricain” antilopes 1978 Paris

CENTRAFRIQUE Essai de 100 Francs “Empire Centrafricain” antilopes 1978 Paris FDC
150.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Essai de 100 Francs “Empire Centrafricain” antilopes
Date : 1978
Nom de l'atelier/ville : Paris
Quantité frappée : 1700
Métal : nickel
Diamètre : 25 mm
Axe des coins : 6 h.
Tranche : cannelée
Degré de rareté : R1
Commentaires sur l'état de conservation :
sous sachet d’origine
Référence ouvrage :
Pedigree :
Cet exemplaire provient de la Collection Michel

Avers


Titulature avers : EMPIRE CENTRAFRICAIN.
Description avers : Trois antilopes à gauche dans la nature ; à droite signature du graveur.

Revers


Titulature revers : BANQUE DES ETATS DE/ L’AFRIQUE CENTRALE / ESSAI / 100 / FRANCS / 1978.
Description revers : dans une couronne.

Commentaire


L’Empire Centrafricain est proclamé le 4 décembre 1976 par le président à vie Jean-Bedel Bokassa. Ce dernier est sacré empereur le 4 décembre 1977 sous le nom de Bokassa Ier. Il est renversé dans la nuit du 20 septembre 1979 et le 21 septembre la république est rétablie.

Historique


CENTRAFRIQUE

En 1965, le colonel Jean-Bedel Bokassa s’empare du pouvoir. Il abroge la Constitution et se déclare président-maréchal à vie. Le 4 décembre 1976, le congrès extraordinaire du « MESAN rénové » proclame l’Empire centrafricain. Le maréchal Bokassa devient l’empereur Bokassa Ier. Il est couronné le 4 décembre 1977 avec l'aide de la France et il organise son « sacre napoléonien », filmé par les télés du monde entier. Sous son régime, la liberté d’expression est supprimée et les opposants sont jugés par des tribunaux militaires et, pour la plupart, condamnés à mort.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x