+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

bpv_420196 - NÉRON et AGRIPPINE Tétradrachme syro-phénicien

NÉRON et AGRIPPINE Tétradrachme syro-phénicien TB
500.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Tétradrachme syro-phénicien
Date : 56-57
Nom de l'atelier/ville : Antioche, Syrie, Séleucie et Piérie
Métal : argent
Diamètre : 25,5 mm
Axe des coins : 12 h.
Poids : 14,55 g.
Degré de rareté : R1
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire à l’usure importante mais parfaitement identifiable. Beaux portraits, notamment d’Agrippine. Patine grise de collection ancienne
Référence ouvrage :

Avers


Description avers : Tête laurée de Néron jeune à droite (O*).
Légende avers : NERWNOS KLAUDIOU QEOU UI KAISAROS SEB.
Traduction avers : (Néron césar auguste fils du divin Claude).

Revers


Description revers : Buste drapé et natté d’Agrippine à droite.
Légende revers : AGRIPPEINHS SEBASTHS.
Traduction revers : (Agrippine auguste - troisième année de règne - An 105 de l’ère césarienne).

Commentaire


Dans la base TSP maintenue par Michel Prieur, cinquante-huit exemplaires sont maintenant répertoriés ; comme pour le tétradrachme de Cléopâtre et Marc-Antoine, aussi rare, ce type est sur-représenté du fait de la présence du portrait d’Agrippine qui a incité les professionnels à passer la monnaie en vente et à l’illustrer.

Historique


NÉRON et AGRIPPINE

(+ 59)

Agrippine (15-59) est la fille de Germanicus et d'Agrippine l'ancienne, la sœur de Caligula. Elle a épousé Domitius Ahenobarbus dont elle a Néron en 37. Après avoir épousé son oncle en 50, elle réussit à faire adopter son fils par son mari qui devient César. Il ne reste plus à Agrippine, pour assurer le pouvoir à sa progéniture, que de se débarrasser de l'époux devenu gênant. Claude est empoisonné, Britannicus écarté et Néron succède à Claude. Agrippine est alors étroitement associée au pouvoir. Cette présence devenue trop pressante, Néron finit par accepter de faire périr sa mère en 59.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com