+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

bgr_396300 - LUCANIE - VÉLIA Nomos, statère ou didrachme

LUCANIE - VÉLIA Nomos, statère ou didrachme TTB
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet.
Prix : 280.00 €
Type : Nomos, statère ou didrachme
Date : c. 365-350/340 AC
Nom de l'atelier/ville : Luncanie, Vélia
Métal : argent
Diamètre : 22 mm
Axe des coins : 6 h.
Poids : 7,57 g.
Degré de rareté : R1
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire sur un flan irrégulier bien centré des deux côtés. Beau portrait d’Athéna. Revers bien à la frappe, mais un peu mou. Patine grise superficielle avec des reflets dorés

Avers


Description avers : Tête d'Athéna à gauche, coiffée du casque attique à cimier avec triple aigrette, orné d’un griffon.
Légende avers : (RQ).

Revers


Description revers : Lion passant à droite .
Légende revers : UELHTWN/ F.
Traduction revers : (de Vélia).

Commentaire


R. Williams a étudié la dégradation du coin de droit (A/152) et du coin de revers (R/ 203) et a déterminé six phases différentes. Très tôt, le monnayage de Vélia a été décrit comme ayant inspiré la drachme lourde de Marseille (LT. 785-791). Certains l’ont même décrit comme un monnayage symmachique : un lion de Vélia étant l’équivalent de deux lions de Marseille. Aujourd’hui, cette théorie est remise en cause, par G. Depeyrot, non sans arguments, mais avec une certaine acrimonie. Le lion de Vélia a pu servir de modèle à celui de Marseille, mais à quelle date ? La frappe à Vélia commence dans la seconde moitié du Ve siècle avant J.-C. pour se poursuivre jusqu’en 281 avant J.-C. À quel moment les Massaliotes auraient-ils emprunté le lion de Vélia ?.

Historique


LUCANIE - VÉLIA

(350-281 avant J.-C.)

Vélia, Élea pour les Grecs, fut fondée vers 540 avant J.-C. par des Phocéens qui avaient quitté l'Asie Mineure après la chute de Sardes en 546 avant J.-C. Vélia devint alliée des Romains à partir de 275 avant J.-C. Le lion était le symbole de la ville d'où son utilisation sur le monnayage de Marseille car la métropole phocéenne entretenait des liens étroits avec Vélia.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com