+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v16_1161 - RUSSIE - ÉLISABETH Rouble 1754 Saint-Pétersbourg

RUSSIE - ÉLISABETH Rouble 1754 Saint-Pétersbourg TTB
MONNAIES 16 (2002)
Prix de départ : 150.00 €
Estimation : 250.00 €
Prix réalisé : 150.00 €
Type : Rouble
Date : 1754
Nom de l'atelier/ville : Saint-Pétersbourg
Quantité frappée : 1947076
Métal : argent
Diamètre : 40 mm
Axe des coins : 12 h.
Poids : 25,74 g.
Tranche : inscrite en relief (de l'atelier de Saint-Pétersbourg)
Degré de rareté : R1
Commentaires sur l'état de conservation :
Ce rouble est frappé sur un flan légèrement irrégulier. Les reliefs présentent une usure sur les parties les plus hautes. Une patine grise recouvre les deux faces de cet exemplaire
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : LÉGENDE CYRILLIQUE.
Description avers : Buste couronné et drapé d'Élisabeth à droite vu de trois quarts en avant.
Traduction avers : (Par la grâce de Dieu, Élisabeth impératrice et autocrate de toute la Russie).

Revers


Titulature revers : LÉGENDE CYRILLIQUE.
Description revers : Aigle bicéphale surmontée de trois couronnes impériales ; dans ses serres le globe et le sceptre ; sur sa poitrine l'écusson aux armes de Moscou (saint Georges à cheval, à droite). Autour de l'écu la grande chaîne de l'ordre de Saint-André. I-M de part et d'autre de la queue de l'aigle.
Traduction revers : (Monnaie rouble, 1754).

Historique


RUSSIE - ÉLISABETH

(05/12/1741-05/01/1762)

Élisabeth (28/12/1709-05/01/1762) est la fille de Pierre le Grand et de Catherine Ire. Elle monta sur le trône à la suite d'un complot militaire qui renversa le jeune Ivan III (1740-1741) lequel sera assassiné au début du règne de Catherine II. Elle reçut le titre de "Clémente" pour avoir épargné les partisans du tsar déchu. Le traité d'Abo, en 1743, mit fin à la guerre des Suédois et donna pour la première fois la Finlande à la Russie. Pendant la guerre de Sept Ans (1756-1763), la Russie s'allia à l'Autriche contre la Prusse. Les Russes battirent les Prussiens à Künersdorf en 1759. La mort d'Élisabeth sauva Frédéric II de Prusse de la défaite. Élisabeth continua l'œuvre réformatrice de son père et fut une amie des Arts en fondant l'Université de Moscou et l'Académie des Beaux-arts. Dès 1742, elle avait choisi son neveu, Pierre, pour lui succéder.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com