INFORMATION LIVRAISON : EXPÉDITION DES COMMANDES SUPÉRIEURES À 100€ VIA DHL LES LUNDIS/MARDIS/JEUDIS.
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

bga_379002 - PICTONS (Région de Poitiers) Statère d’électrum à la main - cassé en deux

PICTONS (Région de Poitiers) Statère d’électrum à la main - cassé en deux TB+
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet.
Prix : 180.00 €
Type : Statère d’électrum à la main - cassé en deux
Date : Ier siècle avant J.-C.
Nom de l'atelier/ville : Poitiers (86)
Métal : électrum
Diamètre : 22,5 mm
Axe des coins : 12 h.
Poids : 6,02 g.
Degré de rareté : R1
Commentaires sur l'état de conservation :
Monnaie cassée en deux fragments. Droit et de revers de frappe défectueuse.
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : ANÉPIGRAPHE.
Description avers : Tête (d’Ogmius) à droite, la chevelure en grosses mèches, d’où partent des cordons perlés.

Revers


Titulature revers : ANÉPIGRAPHE.
Description revers : Aurige tenant une couronne dirigeant à droite un cheval androcéphale ; dessous, une main.

Commentaire


Lot de deux fragments complémentaires de 4,04 et 1,98 grammes. .
Les monnaies d’or pictones on fait l’objet d’un article de Simone Scheers, dans le BSFN de juin 1980. Elle classe ces monnaies en deux groupes ; le groupe A “à la tête namnète” se divise en huit classes typologiques et le groupe B “à la tête aquitanique” se répartie entre les deux classes avec les types tournés à droite et deux classes avec les types tournés à gauche. Ce classement est repris dans l’étude du trésor de Chevanceaux (trouvé entre le territoire des Santons et des Pétrocores). Il est précisé que le classement typologique est confirmé par l’étude des poids, qui confère aux classes typologiques une notion chronologique. Le poids du statère tombe du poids initial de 7,10 à 5,90 - 5,80 grammes.” Pour toutes les classes confondues, G. Depeyrot recense 248 exemplaires.

Historique


PICTONS (Région de Poitiers)

(IIe - Ier siècle avant J.-C.)

Les Pictons étaient un peuple de la Celtique installé dans l'actuel Poitou à qui ils ont donné son nom. Leur capitale était Lemonum (origine : lemo ou limo = orme), au confluent du Clain et de la Boivre, sur un oppidum fortifié, aujourd'hui Poitiers. C'était un peuple qui comptait de bons marins. Leur nom leur vient du fait qu'ils se peignaient le visage, Pictavi, nom donné par César. Celui-ci enrôla cinq mille Pictons comme auxiliaires en 56 avant J.-C., afin de construire des bateaux pour sa campagne contre les Vénètes. Cette flotte servit aussi pour l'expédition de Bretagne en 55 avant J.-C. En 52 avant J.-C., ils fournirent huit mille hommes à l'armée de secours pour aller délivrer Alésia, assiégée par César. Parmi les chefs pictons plusieurs fois cités, nous retrouvons Atectorix et Duratios. Atectorix semble avoir été un chef ou notable gaulois qui devait créer une "ala I Gallorum Atectorigiana" à la fin du séjour de César en Gaule (50 avant J.-C.) ou juste après son départ pour l'Italie. La troupe ainsi créée constituait une unité d'auxiliaires, soldats qui servaient dans les armées romaines mais n'étaient pas intégrés dans les légions. Quant à Duratios, chef gaulois, il était l'un des rois des Pictons. Fidèle allié des Romains, il fut assiégé en 51 avant J.-C. par Dumnacus, chef des Andes, dans Lemonum (Poitiers). Il fut délivré par Caius Fabius. Ultérieurement, César lui donna le droit de cité romaine. Il est mentionné par Hirtius. César (BG. III, 11 ; VII, 4 et 75 ; VIII, 26 et 27). Strabon (G. IV, 2, 1). Kruta : 68, 365-366.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com