Your browser does not support JavaScript!
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fjt_507198 - LANGUEDOC (ÉTATS DE ...) Préliminaires de paix du traité de Séville 1728

LANGUEDOC (ÉTATS DE ...) Préliminaires de paix du traité de Séville SUP
250.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Préliminaires de paix du traité de Séville
Date : 1728
Métal : argent
Diamètre : 31 mm
Axe des coins : 6 h.
Poids : 10,49 g.
Tranche : cannelée

Avers


Titulature avers : LUDOVICUS XV. REX - CHRISTIANISSIMUS.
Description avers : Tête laurée à droite de Louis XV, au-dessous signature DU VIVIER..
Traduction avers : (Louis XV, roi très chrétien).

Revers


Titulature revers : SPES PACIS - ÆTERNÆ - FUNDATA - COM. - OCCIT./ 17 - 28..
Description revers : Minerve et Mars debout se donnant la main près d'un arbre où sont suspendus cinq écussons de France, de l'Empire, d'Espagne, d'Angleterre et de Hollande ; à l'exergue en deux lignes autour des armes de la province : COM. - OCCIT./ 17 - 28..

Commentaire


Les préliminaires de paix signés à Paris le 31 mai 1727 permettent un arrangement entre la France, le Saint-Empire, l’Angleterre, la Hollande et l’Espagne qui lève le siège de Gibraltar. Ces préliminaires seront concrétisés le 9 novembre 1729 lors du traité de Séville.

Historique


LANGUEDOC (ÉTATS DE ...)

Les États de Languedoc étaient composés des archevêques et évêques de la province, de nobles et de délégués du Tiers-état nommés par les corps municipaux. Constitués en commissions de travail, les États avaient notamment pour rôle de gérer les comptes et de répartir les impôts directs royaux avancés sous forme d'abonnement par ce pays d'états. Ils organisaient aussi les voies de communication par l'intermédiaire des marchés de travaux publics. Les jetons des États étaient à l'origine destinés à être distribués aux membres du bureau du compte puis, cette distribution fut étendue aux membres du bureau des recrues, au président des États, aux syndics généraux des sénéchaussées, au greffier pour le roi, au trésorier de la bourse, etc. Ils pouvaient aussi être donnés comme gratification ou en hommage à des personnalités extérieures. Fabriqués à Paris avec des millésimes compris entre 1634 et 1790, ces jetons étaient distribués sous forme de bourses d'environ cent jetons. Le plus récent "Répertoire des jetons et médailles des États généraux de Languedoc" a été écrit par M. Gérard Pinto, Cahiers de l'entente bibliophile de Montpellier, 1993.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x