+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

bmv_424286 - JUSTINIEN Ier Demi-silique

JUSTINIEN Ier Demi-silique TTB
300.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Demi-silique
Date : c. 537-552
Nom de l'atelier/ville : Carthage
Métal : argent
Diamètre : 14,5 mm
Axe des coins : 10 h.
Poids : 0,93 g.
Degré de rareté : R1
Commentaires sur l'état de conservation :
Monnaie sur un flan court et ovale, avec un revers bien net mais un avers un peu mou. Superbe patine de médaillier, multicolore
Référence ouvrage :
Pedigree :
Cet exemplaire provient de la collection M. S. ; il a été acquis auprès de Dijon Numismatique

Avers


Titulature avers : [D N IVST[NI-AN]VS PP AI.
Description avers : Buste diadémé, drapé et cuirassé de Justinien Ier à droite vu de trois quarts en avant (A'a).
Traduction avers : (Notre seigneur Justinien perpétuel auguste).

Revers


Description revers : Monogramme.

Commentaire


Précédemment, cette silique était attribuée aux Ostrogoths. D. Sear la rend à l’atelier de Carthage, après la reconquête byzantine, confirmé par le classements de Hahn et de A. Urs Sommer.
mo

Historique


JUSTINIEN Ier

(1/08/527-14/11/565)

Justinien succéda à son oncle Justin en 527 après une co-régence du 4 avril au 1er août 527. Il régna avec l'impératrice Théodora. La construction de Sainte-Sophie fut achevée sous son règne qui marque l'apogée des conquêtes byzantines. Carthage ainsi que l'Afrique et une partie de la Numidie furent reconquises sur les Vandales grâce au général Bélisaire. Après un siècle de domination vandale, la romanité régnait à nouveau sur la Méditerranée. Bélisaire s'attaqua ensuite aux Ostrogoths et prit Rome le 9 décembre 536. Théodora mourut en 545. Justinien régna encore vingt ans. Sans enfant, c'est son neveu Justin II qui lui succéda.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x