+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

brm_210050 - VICTORIN Antoninien, imitation

VICTORIN Antoninien, imitation TTB
115.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Antoninien, imitation
Date : c. début - mi
Date : 270
Nom de l'atelier/ville : Atelier irrégulier
Métal : cuivre
Diamètre : 18,50 mm
Axe des coins : 9 h.
Poids : 2,93 g.
Degré de rareté : UNIQUE
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire sur un petit flan très épais, irrégulier, décentré au droit, un peu court sur la légende au revers. Portrait inhabituel de Victorin au droit. Revers particulier. Patine marron foncé
Référence ouvrage :
C.- - RIC.- - E.- - Cunetio- - AGK.- cf. N 173 - RSC.- - MRK.- - RCV.- - EG.-

Avers


Titulature avers : [IMP] C VICTORINVS P F A[VG].
Description avers : Buste radié, drapé et cuirassé de Victorin à droite, vu de trois quarts en avant (A).
Traduction avers : “Imperator Cæsar Victorinus Pius Felix Augustus”, (L’empereur césar Victorin pieux heureux auguste).

Revers


Titulature revers : PELI-C - [T]EMPP/ -|-// T (SIC!).
Description revers : Felicitas (la Félicité) drapée, debout à gauche, tenant un caducée de la main droite et un sceptre long de la main gauche.
Traduction revers : “Felicitas Temporum”, (La Félicité du temps).

Commentaire


Sans argenture. Antoninien de bon style (pour le droit) et de bon poids hybride du monnayage de Claude II le Gothique (268-270) avec la légende FELIC TENPO ou TEMPO pour l’atelier de Milan. Semble complètement inédit et non répertorié avec cette combinaison. Schulzki signale un revers proche de notre exemplaire pour Tétricus Ier (AGK., p. 164, N 173 et note avec trois exemplaires signalés). Trace de cassure de coin au revers sur la légende au niveau du premier P de TEMPP. Semble complètement inédit et non répertorié. Manque à tous les ouvrages recensés. Semble de la plus grande rareté.

Historique


VICTORIN

(10-11/269-09/271) Marcus Piavvonius Victorinus

Victorin a fait toute sa carrière sous le règne de Postume dont il a été l'un des principaux collaborateurs civils. Il a succédé à Marius qui est mort juste après Postume. Victorin perdit définitivement l'Espagne au début du règne et dut faire face à des séditions en Bretagne et en Gaule. Le siège d'Autun, la ville universitaire de Gaule, dura sept mois. Peu après, Victorin fut assassiné à Cologne par l'un de ses officiers, un mari jaloux, alors qu'il venait de rétablir l'ordre en Gaule avec la prise d'Autun. Sa mère, Victorine, continua de jouer un rôle important dans le choix du successeur de son fils, Tétricus.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com