Your browser does not support JavaScript!
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

bgr_451724 - TROADE - ABYDOS Obole

TROADE - ABYDOS Obole TTB
280.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Obole
Date : c. 450-400 AC.
Nom de l'atelier/ville : Abydos, Troade
Métal : argent
Diamètre : 9,5 mm
Axe des coins : 6 h.
Poids : 0,76 g.
Degré de rareté : R2
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire sur un petit flan parfaitement centré des deux côtés. Aigle bien venu au droit. Tête du Gorgoeion légèrement stylisé. Patine de collection ancienne, légèrement taché au revers
Référence ouvrage :
Pedigree :
Cet exemplaire provient du stock de Savoca Coins et de la collection Laurent F

Avers


Titulature avers : ANÉPIGRAPHE.
Description avers : Aigle debout à gauche, les ailes fermées.

Revers


Titulature revers : ANÉPIGRAPHE.
Description revers : Gorgoneion de face dans les restes d’un carré creux.

Commentaire


Au revers le Gorgoneion est archaïque avec la langue tirée et les serpents qui partent de chaque côté de la tête. Ce type semble plus rare que ne le laissent supposer les ouvrages généraux. C’est la première fois que nous le proposons à la vente.

Historique


TROADE - ABYDOS

(IVe siècle avant J.-C.)

Abydos, située sur l'Hellespont, en face de Sestos, était une colonie de Milet. La cité est censée avoir été un centre d'émission très tôt dès la fin du VIe siècle avant J.-C. À la fin de la première guerre Macédonnienne, Abydos aurait été déclarée cité libre (Livy XXXIII. 30). Mais en fait, c'est certainement après la paix d'Apamée en 188 avant J.-C. qu'Abydos comme les autres cités d'Asie Mineure est devenue indépendante. Abydos conserve une certaine importance sous la domination romaine à cause de sa position géographique à l'entrée des Détroits.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x