+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fjt_116393 - TOURAINE - NOBLESSE ET VILLES Jeton Lt 26, Antoine de Ruzé, marquis d’Effiat et de Longjumeau 1632

TOURAINE - NOBLESSE ET VILLES Jeton Lt 26, Antoine de Ruzé, marquis d’Effiat et de Longjumeau TB+
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet (2010)
Prix : 280.00 €
Type : Jeton Lt 26, Antoine de Ruzé, marquis d’Effiat et de Longjumeau
Date : 1632
Métal : laiton
Diamètre : 26,5 mm
Axe des coins : 6 h.
Poids : 6,49 g.
Tranche : lisse
Degré de rareté : R2
Commentaires sur l'état de conservation :
Bel exemplaire de ce très rare jeton qui a peut être été anciennement doré
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : A. RVZE. M. DEFFIAT. GRAND - M. DES. MINES. ET. MINI. D. FR..
Description avers : Écu aux armes d’Antoine Ruzé, couronné et entouré des deux colliers des Ordres, le tout posé sur deux bâtons de maréchal en sautoir.

Revers


Titulature revers : TALI NON EST INDIGA TERRA MINISTRO.
Description revers : Puits de mine surmonté d’un treuil ; à l'exergue : 1632.
Traduction revers : (Avec un tel administrateur, la terre ne manque pas de minerais).

Commentaire


Antoine Coiffier de Ruzé, marquis d’Effiat (1581-1632) doit sa carrière à son grand-oncle Martin Ruzé de Beaulieu, secrétaire d’État. Courtisan habile, il est surintendant des mines en 1613 et ambassadeur à Bruxelles en 1619. Fidèle de Richelieu, il devient surintendant des finances en 1626. Homme de guerre en même temps, il est au siège de La Rochelle puis en 1630 au Piémont comme lieutenant général. Maréchal en 1631, il commande en 1632 l’armée avec La Force mais meurt d’une “fièvre pourpre” après avoir confié ses intérêts et son fils, le futur marquis de Cinq-Mars au Cardinal. Il porte de gueules, au chevron ondé d’argent et d’azur de dix pièces, accompagné de trois lionceaux d’or.

Historique


TOURAINE - NOBLESSE ET VILLES

Région des celtes Turones, la Touraine possède comme ville principale Turones ou Caesarodunum (Tours) sous les Romains, dont elle est la capitale de Lyonnaise IIIe. Après la bataille de Vouillé en 507, elle passe aux Francs. Elle devient comté au Xe siècle et l'enjeu d'une rivalité entre les maisons d'Anjou et de Blois. Elle est confisquée en 1203 à Jean sans Terre. Elle devient apanage de nombreux princes et finit par être rattachée à la Couronne à la mort de François d'Alençon en 1584. La ville de Tours a été une des résidences préférées de Charles VII et de Louis XI. Elle accueille en 1870 la délégation du gouvernement de la Défense nationale avant d'être prise par les Bavarois en 1871.

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com