VOTRE SITE CGB CONTINUE À VOUS LIVRER ! // Notre comptoir parisien est ouvert de 9h à 18h - Cliquez ici pour en savoir plus.
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v41_0085 - THRACE - BYZANCE Statère d’or

THRACE - BYZANCE Statère d’or TTB+
MONNAIES 41 (2009)
Prix de départ : 1 500.00 €
Estimation : 2 500.00 €
Prix réalisé : 1 500.00 €
Type : Statère d’or
Date : c. 280-250 AC.
Nom de l'atelier/ville : Byzance
Métal : or
Diamètre : 21 mm
Axe des coins : 12 h.
Poids : 8,52 g.
Degré de rareté : R1
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire sur un flan ovale et irrégulier avec un coup sur la tranche à 11 heures au droit. Beau portrait. Revers de style fin, bien venu à la frappe. Jolie patine avec des reflets mordorés
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : ANÉPIGRAPHE.
Description avers : Tête imberbe d'Alexandre le Grand sous les traits de Zeus-Ammon, cornu et diadémé à droite.

Revers


Description revers : Athéna nicéphore assise à gauche sur un trône, tenant un petite Niké de la main droite qui couronne le nom de Lysimaque et le coude gauche reposant sur un bouclier orné d'un masque de lion ; dans le champ à gauche, un monogramme.
Légende revers : BASILEWS/ LUSIMCOU/(AI)/ BU.

Commentaire


Le trident ornementé est orné de deux petits dauphins. Notre exemplaire se caractérise par deux petites lettres BY sur le trône au revers comme sur l’exemplaire de MONNAIES 36, n° 71.

Historique


THRACE - BYZANCE

(IIIe - IIe siècle avant J.-C.)

Monnayage au nom et au type de Lysimaque

Byzance, la future Constantinople puis Istanbul, fut fondée en 657 avant J.-C. par des colons mégariens venant de Grèce centrale. La cité fut assiégée par Philippe II de Macédoine en 340/339 avant J.-C. et se retrouva dans la part de Lysimaque lors du partage de l'empire d'Alexandre. Après Couroupédion, elle recouvra son indépendance. Sa situation à l'entrée de la Mer Noire au débouché de la Propontide ainsi que ses riches plaines fertiles sur la côte lui assuraient une grande prospérité. Le changement d'étalon monétaire en 357 avant J.-C. semble indiquer une modification des circuits commerciaux de la cité qui s'oriente alors plus vers la Méditerranée orientale et Rhodes que vers la Mer Noire où l'étalon persique était dominant. Quand la cité obtient son autonomie au début du IIIe siècle, elle reprend, d'après les travaux d'Henri Seyrig, la typologie des Lysimaques qui seront frappés dans la cité pendant plus de 150 ans.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com