Your browser does not support JavaScript!
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v41_0045 - SICILE - GÉLA Didrachme

SICILE - GÉLA Didrachme TTB/TTB+
MONNAIES 41 (2009)
Prix de départ : 450.00 €
Estimation : 950.00 €
Prix réalisé : 450.00 €
Nombres d'offres : 1
Offre maximum : 460.00 €
Type : Didrachme
Date : c. 490/485-480/475 AC.
Nom de l'atelier/ville : Géla
Métal : argent
Diamètre : 20,5 mm
Axe des coins : 6 h.
Poids : 8,83 g.
Degré de rareté : R3
Emission : 1re
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire sur un petit flan, légèrement ovale, parfaitement centré des deux côtés. Très joli droit de style fin. Revers bien venu à la frappe. Très belle patine de collection avec des reflets dorés, légèrement tachée au droit
Référence ouvrage :
Pedigree :
Cet exemplaire provient du stock de la banque LEU, février 1976 (1500€)

Avers


Titulature avers : ANÉPIGRAPHE.
Description avers : Cavalier barbu, nu et casqué, galopant à droite, brandissant une javeline.

Revers


Description revers : Protomé de taureau androcéphale du dieu fleuve Gélas à droite avec la barbe longue et pointue.
Légende revers : GELAS.
Traduction revers : (Géla).

Commentaire


Mêmes coins que l’exemplaire décrit dans Jenkins n° 39.

Historique


SICILE - GÉLA

(Ve siècle avant J.-C.)

Géla fut fondée en 688 avant J.-C. par des colons rhodiens et crétois. Le monnayage débuta vers 498 avant J.-C. sous la tyrannie de Kléandros (505-498 AC.) ou d'Hippokratès (498-491 AC.), Gélon (491/490-486/485 AC.), puis Hiéron (486/485-478/477 AC.) furent successivement tyrans de Géla avant de s'imposer à Syracuse. Le dernier tyran fut Polyzalos (478/477-466 AC.) avant le rétablissement de la Démocratie en 466 avant J.-C. comme à Syracuse. La cité connut un développement économique et artistique extraordinaire entre 450 et 413 avant J.-C. L'expédition athénienne, la réaction de Syracuse modifièrent cette situation. Géla tomba finalement sous les coups des Carthaginois lors de l'invasion de 405 avant J.-C. La cité, détruite, ne devait jamais s'en relever.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com