+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fjt_527981 - SÉRIE MÉTALLIQUE DES ROIS DE FRANCE Règne de CHILDERIC Ier - 4 - Émission LOUIS XVIII n.d.

SÉRIE MÉTALLIQUE DES ROIS DE FRANCE Règne de CHILDERIC Ier - 4 - Émission LOUIS XVIII TTB
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet (2019)
Prix : 35.00 €
Type : Règne de CHILDERIC Ier - 4 - Émission LOUIS XVIII
Date : n.d.
Métal : laiton
Diamètre : 32 mm
Axe des coins : 12 h.
Poids : 10 g.
Tranche : Lisse
Degré de rareté : R1

Avers


Titulature avers : CHILDERIC ROY DE FRANCE.
Description avers : Buste imaginaire à chapeau radié à droite à la manière des antoniniens de Postume où la couronne radiée est gravée sur le casque.

Revers


Titulature revers : 4- SUCCEDE 458 - ROIAUME ÉTENDU JUSQUES A LA LOIRE - MORT 481 - PREMIERE RACE / P.
Description revers : en sept lignes.

Commentaire


Childéric Ier, mort en 482, fut Roi des francs saliens à partir de 457 ou 458. Il est le père de Clovis Ier. Il est le premier roi de la dynastie des Mérovingiens dont l'existence est attestée.
Childéric signifie « Puissant à la guerre », Hilde-Rik en vieux francique. C'est le 4ème roi de la « Première race de France », selon l'expression de l'historien Antoine-Alexandre Barbier.
Grégoire de Tours le fait apparaître pour la première fois dans les sources en 45716. Cette année-là, Childéric, qui déshonorait les femmes de ses sujets, attira à lui la colère de son peuple qui le détrôna. Il se réfugia en Thuringe pendant huit ans, probablement à partir de 451. Une fois auprès du roi Basin, il séduisit la femme de son hôte, Basine, qu'il ramena avec lui dans sa province une fois le calme revenu. Les Francs le réclamaient à nouveau sur le trône. Le roi épousa Basine. De ce mariage naquit Clovis Ier 1.
Cette partie du récit de Grégoire de Tours semble s'apparenter cependant aux récits populaires et légendaires qu'il mêle à ses récits. L'interpréter de manière historique est délicat, même s'il existait un roi Basin en Thuringe à cette époque, et que la tradition donne à la mère de Clovis le nom de Basine.
Childéric est un personnage d'envergure : non seulement il prend la maîtrise d'une province romaine, mais il prend part à des combats impliquant d'autres forces romaines loin de ses bases. Il participe ainsi au jeu politique de Rome, à travers ses batailles en Gaule, voire en Italie. Il œuvre certainement aux côtés de l'autre autorité romaine du nord de la Gaule, le général Ægidius.
Childéric et Ægidius, accompagné par les Francs Saliens, secourent Majorien vers 458, ce qui contribue à renforcer les relations franco-romaines du nord de la Gaule. Childéric et ses Francs réussissent également à expulser les Burgondes de la ville de Lyon pour rejoindre Ægidius à Arles après que Majorien soit reconnu empereur.
Pour la suite de sa biographie et l’histoire de la découverte de son tombeau http://fr.wikipedia.org/wiki/Child%C3%A9ric_Ier.

Historique


SÉRIE MÉTALLIQUE DES ROIS DE FRANCE

Cette série a été gravée par Thomas Bernard et s'interrompt, pour cet auteur, au jeton de Louis XIV. Les jetons suivants sont gravés par Nicolas Gatteaux pour Louis XV, Duvivier pour Louis XVI, Puymaurin et Gayrard pour Louis XVII, Puymaurin et Depaulis pour Louis XVIII.
La série est souvent attribuée à Jean Dassier sur la foi de Forrer mais celui-ci corrige son assertion dans son tome VIII et confirme les archives de la Monnaie de Paris qui précisent que la série fut commandée par Monsieur de Launay.
Il en existe différentes émissions, en cuivre ou en laiton, de poids variés mais cohérents par séries, les coins de revers sont parfois variés.
La classification des rois se fait selon l'usage ancien, en trois races successives. On note l'existence d'un très rare jeton explicatif des abréviations que nous n'avons vu que dans une série en laiton.
L'emballage de cette série était dans un tube en bois. Il est bien entendu très difficile de la reconstituer et il faut noter que les différents jetons ont des raretés très différentes, ayant probablement été achetés à la pièce par le public, privilégiant les bons rois.
Il existe au moins une série en argent, peut-être apocryphe, complétée jusqu'à Napoléon III avec des jetons pour tous les régimes successifs, y compris la Révolution et Napoléon Ier, voir MONNAIES 28, n° 1395.
Cette série est documentée dans un petit ouvrage de Philippe Marinèche auprès de qui ont peut l'acquérir, contacter phmarineche@aol.com.

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com