+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fjt_072787 - ROUEN (VILLE DE...) Jeton cuivre 28, révolte des Pieds-nus n.d.

ROUEN (VILLE DE...) Jeton cuivre 28, révolte des Pieds-nus TB
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet (2010)
Prix : 45.00 €
Type : Jeton cuivre 28, révolte des Pieds-nus
Date : (1640)
Date : n.d.
Métal : cuivre
Diamètre : 28,5 mm
Axe des coins : 4 h.
Poids : 4,29 g.
Tranche : lisse
Degré de rareté : R1
Commentaires sur l'état de conservation :
Usure assez importante de circulation sur les deux faces mais tout est lisible
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : .FACTVS. OBEDIENS. AD. MORTEM..
Description avers : Armes de Rouen dans un cartouche surmontées d'une tête de lion.
Traduction avers : (Il s'est fait obéissant jusqu'à la mort).

Revers


Titulature revers : PLACVIT * DEO * OBEDIENTIA.
Description revers : Le sacrifice d'Abraham.
Traduction revers : (Son obéissance a plu à Dieu).

Commentaire


La Normandie supportait une forte hausse des tailles depuis 1630 environ. En 1639, une émeute contre les officiers de l’élection d’Avranches entraînait la création d’une armée de souffrance formés de “nu-pieds”. En 1640, les émeutes gagnent Rouen avec la complaisance des notables. En novembre, Richelieu envoie cinq mille hommes des troupes de Picardie qui mettent en œuvre une répression collective, tandis que le Parlement de Rouen est renvoyé.
La scène du revers rappelle le sacrifice d’Abraham (Genèse XXII, 1-12) : “Après ces événements, il arriva que Dieu éprouva Abraham et lui dit : " Abraham ! Abraham ! " Il répondit : "Me voici !" Dieu dit : "Prends ton fils, ton unique, que tu chéris, Isaac, et va-t’en au pays de Moriyya [lieu où se situe, selon la tradition, le Temple de Jérusalem] et là tu l’offriras en holocauste sur une montagne que je t’indiquerai." Abraham se leva tôt, sella son âne et prit avec lui deux de ses serviteurs et son fils Isaac. Il fendit le bois de l’holocauste et se mit en route pour l’endroit que Dieu lui avait dit. Le troisième jour, Abraham, levant les yeux, vit l’endroit de loin. Abraham dit à ses serviteurs : "Demeurez ici avec l’âne. Moi et l’enfant nous irons jusque là-bas, nous adorerons et nous reviendrons vers vous." Abraham prit le bois de l’holocauste et le chargea sur son fils Isaac, lui-même prit en mains le feu et le couteau, et ils s’en allèrent tous deux ensemble. Isaac s’adressa à son père Abraham et lui dit : "Mon père !" Il répondit : "Oui, mon fils !" – "Eh bien, reprit-il, voilà le feu et le bois, mais où est l’agneau pour l’holocauste ?" Abraham répondit : "C’est Dieu qui pourvoira à l’agneau pour l’holocauste, mon fils", et ils s’en allèrent tous deux ensemble. Quand ils furent arrivés à l’endroit que Dieu lui avait indiqué, Abraham y éleva l’autel et disposa le bois, puis il lia son fils Isaac et le mit sur l’autel, par-dessus le bois. Abraham étendit la main et saisit le couteau pour immoler son fils. Mais l’Ange de Yahvé l’appela du ciel et dit : "Abraham ! Abraham !" Il répondit : "Me voici". L’Ange dit : "N’étends pas la main contre l’enfant ! Ne lui fais aucun mal ! Je sais maintenant que tu crains Dieu : tu ne m’as pas refusé ton fils, ton unique." Abraham leva les yeux et vit qu’il y avait un bélier pris dans la broussaille par ses cornes. Abraham alla prendre le bélier et l’offrit en l’holocauste à la place de son fils.

Historique


ROUEN (VILLE DE...)

Ancienne cité des Veliocasses, Rotomagus se développe à l'époque romaine et devient métropole de Lyonnaise II à la fin du IVe siècle. Prise à de multiples reprises par les Normands, elle devient l'une de leurs principales stations. Elle devient en 911 la résidence des ducs de Normandie. Commune en 1144, elle appartient à la France de 1204 à 1419, date à laquelle elle passe aux Anglais jusqu'en 1449. L'Échiquier de Normandie est transformé en cour souveraine en 1499 puis en Parlement en 1515. La ville est sous l'Ancien Régime, un centre florissant d'industries textiles ("rouenneries" et indiennes) et de commerce avec l'Afrique.

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com