INFORMATION LIVRAISON : EXPÉDITION DES COMMANDES SUPÉRIEURES À 100€ VIA DHL LES LUNDIS/MARDIS/JEUDIS.
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v26_0742 - REIMS, VICVS SANCTII REMIDII (DUROCORTORVM, CIVITAS REMORVM) Denier au vexillum, du type de la trouvaille de Barbuise (Aube)

REIMS, VICVS SANCTII REMIDII (DUROCORTORVM, CIVITAS REMORVM) Denier au vexillum, du type de la trouvaille de Barbuise (Aube) TTB/TB+
MONNAIES 26 (2006)
Prix de départ : 500.00 €
Estimation : 1 200.00 €
Prix réalisé : 1 300.00 €
Nombres d'offres : 6
Offre maximum : 1 309.00 €
Type : Denier au vexillum, du type de la trouvaille de Barbuise (Aube)
Date : c. 700
Nom de l'atelier/ville : REIMS
Métal : argent
Diamètre : 14 mm
Poids : 1,24 g.
Degré de rareté : R3
Commentaires sur l'état de conservation :
Denier frappé sur un flan large et régulier, rond. Le droit est complet, mais le revers est légèrement décentré. Patine grisâtre, avec de légères concrétions au revers
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : ANÉPIGRAPHE.
Description avers : Deux carrés concentriques, entourés de quatre croisettes ; l’ensemble dans un grènetis.

Revers


Titulature revers : TRACES DE LÉGENDE.
Description revers : Petite croix bouletée dans un grènetis interne ; quatre séries de trois globules entre le grènetis intérieur et le grènetis extérieur.

Commentaire


Ce denier serait inédit sans la publication de la trouvaille de Barbuise par J. Lafaurie. Les seuls exemplaires connus semblent effectivement être les n° 2 à 6 de ce trésor qui contenait seulement neuf monnaies d'argent. Ils sont attribués au "vicus sancti Remi, autrefois faubourg de Reims, faisant partie maintenant de la ville". La seule différence avec ce denier réside dans la croisette à 6 heures au lieu des trois globules superposés.
Cette trouvaille date vraisemblablement de 1945 (cf. RN 1946). Les neuf monnaies et la bague furent trouvées dans une tombe de la nécropole mérovingienne de Barbuise. Ces monnaies furent retrouvées lors de l'achat du mobilier de cette tombe par le MAN (où elles sont toujours censées être) en 1985. Les neuf monnaies sont de trois types différents mais ont toutes le même revers avec une croix dans un grènetis intérieur et quatre séries de trois globule entre ce grènetis et un second extérieur. Pour ce qui est des droits, le n° 1 a une effigie à droite, les n° 2 à 6 ont deux carrés concentriques entourés de trois croisettes et d'un manche perlé ( interprété comme un vexillum) et les n° 7 à 9 représenterait une sarcophage ou un vase eucharistique (?). D'après le développement de J. Lafaurie, principalement basé sur la typologie de l'effigie du n° 1, l'atelier émetteur de ces monnaies serait Reims. La légende VICO SANCTI REMIGII (B. 3977) correspondrait alors logiquement au vicus "où se trouvait l'église dédiée à Saint-Timotée était celui qui s'étendait, hors les murs de la cité, autour de l'abbaye Saint-Remi". (cf. B. 3786-3790, provenant de Nice-Cimier et attribués à Reims).
Les monnaies de ce type sont reprises (n° 61a-62b) dans l’article de P. Crinon, dans la RBN 2003. Il place ce monnayage à l’extrême fin de l’épiscopat de Saint-Rieul ou juste après, vers 700.

Historique


REIMS, VICVS SANCTII REMIDII (DUROCORTORVM, CIVITAS REMORVM)

(VIIe - VIIIe siècle)

La civitas de Reims n'a laissé que des monnaies d'or ou d'or pâle, mais le vicus de Saint-Remi et l'Ecclesia ont frappé des monnaies d'argent. Les monnaies du trésor de Barbuise sont attribuées au vicus, mais sous l'autorité de l'Ecclesia ; "elles datent en effet d'après le passage du vicus sous l'episcopium". Ces monnaies seraient donc contemporaines de Childebert III (694-711)
Cf. RBN 2003, Pierre Crinon, " Reims (Marne, France) : corpus des monnaies mérovingiennes (Civitas, Pagus, Vicus sancti remidii, Ecclesia), p. 59-150, pl. VIII-XII.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com