+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

bga_682218 - PICTONS / BITURIGES / CARNUTES - CENTRE-OUEST, Incertaines Obole aux deux chevaux superposés

PICTONS / BITURIGES / CARNUTES - CENTRE-OUEST, Incertaines Obole aux deux chevaux superposés TB+/TTB
700.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Obole aux deux chevaux superposés
Date : Ier siècle avant J.-C.
Métal : argent
Diamètre : 10 mm
Axe des coins : 9 h.
Poids : 0,39 g.
Degré de rareté : INÉDIT
Commentaires sur l'état de conservation :
Monnaie décentrée, avec un joli revers où les deux chevaux sont bien détaillés et visibles. A signaler deux petits trous dans la monnaies au-dessus de la tête. Patine grise
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : ANÉPIGRAPHE.
Description avers : Tête imberbe à droite, les cheveux divisés en grosses mèches aquitaniques, torque au cou.

Revers


Titulature revers : ANÉPIGRAPHE.
Description revers : Deux chevaux superposés courant à droite.

Commentaire


Cette rare obole avec chevaux superposés au revers est un des types les plus rare de cette série aux chevaux des Pictons/Bituriges.
C’est le deuxième exemplaire que nous proposons à la vente.
Cet exemplaire, dans un état de conservation exceptionnel, est sans doute le plus bel exemplaire connu et surtout, contrairement à l’exemplaire DT 3359, la tête est ici clairement à droite, comme l’exemplaire DT S3359A mais d’un style beaucoup plus classique et sans l’annelet pointé au revers.

Historique


PICTONS / BITURIGES / CARNUTES - CENTRE-OUEST, Incertaines

(IIe - Ier siècle avant J.-C.)

De nombreuses drachmes lourdes, au cavalier ou au chevaux superposés sont difficilement classables. Ces monnaies précoces sont originaires des confins du Berry et de la Touraine ; souvent attribuées aux Pictons ou aux Bituriges. Si la typologie ne permet pas de déterminer une attribution à tel ou tel peuple, la répartition des découvertes n'est guère plus précise et les conclusions de leur analyse métallique sont finalement plutôt décevantes.

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com