+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v23_0903 - PARIS (PARISIVS) Triens, monétaire VITALIS

PARIS (PARISIVS) Triens, monétaire VITALIS SUP
MONNAIES 23 (2004)
Prix de départ : 1 450.00 €
Estimation : 2 500.00 €
Prix réalisé : 3 470.00 €
Nombres d'offres : 12
Offre maximum : 5 000.00 €
Type : Triens, monétaire VITALIS
Date : (VIIe siècle)
Nom de l'atelier/ville : 75 - Paris
Métal : or
Diamètre : 11 mm
Axe des coins : 11 h.
Poids : 1,06 g.
Degré de rareté : R3
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire bien centré sur un flan large. Légendes complètes au droit et au revers
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : PARISVSEIT.
Description avers : Tête diadémée à droite, le cou en arrière avec une série de quatre globules entre deux mèches (?).

Revers


Titulature revers : VITAL.ISMV.
Description revers : Croix ancrée et fichée sur un globe, légende circulaire.

Commentaire


Avec ce flan large, toutes les légendes sont lisibles. Au droit, PARISVS est bien net, mais le F de FIT semble être remplacé par un E (EIT). Au revers, il y a un gros globule dans l'axe de la croix à 12 heures, entre VITAL et ISMV .
L’exemplaire du Prou provient de la trouvaille de la Baugisière. Prou et Belfort prennent le même exemplaire pour illustrer leur ouvrage. Au revers, notre monétaire signe VITALIS, suivit de différent suffixes ; MON, MONE, MONI, MV et MONETAI. Pour les différents exemplaires recensés, il n’y a que la monnaie Belfort n° 3398 qui a la légende VITALISMV au revers. Pour ce même monétaire, les types de tête varient assez peu ; toutes les têtes étant à l’appendice perlé. Pour cette monnaie, les auteurs décrivent un “appendice contenant trois perles”. Notre exemplaire, mieux frappé, en présente quatre. Un exemplaire de ce type a été publié par J. Lafaurie, en 1981 dans les Mémoires de la Fédération des Sociétés Historiques et Archéologiques de Paris et de l’Ile-de-France, tome 32, page 169. Il a été trouvé à Saint-Michel-le-Cloucq (Vendée) et aurait été frappé vers 600, selon J. Lafaurie.

Historique


PARIS (PARISIVS)

(VIIe siècle)

Les monnaies mérovingiennes de Paris se décomposent en monnaie d'or royales, palatines, de l’école palatine, du fisc, de monétaires et en deniers. Le type dit à l'appendice perlé constitue un groupe copiant les triens d'Orléans frappés à partir de la fin du VIe siècle. Ce type doit son nom à l'excroissance placée derrière la tête du droit et qui est constituée de deux lignes et d'une rangée de perles. Ce type se répandit dans l'Ouest et jusque dans la région parisienne.

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com