+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fjt_013959 - LYON ET DU LYONNAIS (OFFICIERS ET NOBLESSE DE...) Charles de Laubespine, chancelier n.d.

LYON ET DU LYONNAIS (OFFICIERS ET NOBLESSE DE...) Charles de Laubespine, chancelier TTB
180.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Charles de Laubespine, chancelier
Date : n.d.
Métal : laiton
Diamètre : 27 mm
Axe des coins : 6 h.
Tranche : lisse
Degré de rareté : R1
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : CAROLLVS DE LAVBESPINE REGII SIGILLI PRINCEPS.
Description avers : Armes de Charles de Laubépine.
Traduction avers : Charles de Laubépin, chancelier du roi.

Revers


Titulature revers : FLORET REDIVIVA VIGETQVE.
Description revers : Aubépine remplissant le champ.
Traduction revers : Elle fleurit de nouveau et retrouve sa vigueur.

Commentaire


Important et intéressant article sur ce personnage dans wikipedia à http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_de_l%27Aubespine
Charles de L'Aubespine, marquis de Châteauneuf (1580-1653), est un homme politique français, connu par ses contemporains comme Châteauneuf ou le garde des sceaux de Châteauneuf[1].
Issu d'une vieille famille de conseillers et de secrétaires d'État, il est le petit fils de Claude de L'Aubespine, baron de Châteauneuf.
Il était abbé de Préaux.
Il avait été appelé en 1611 à la direction des finances avec Jeannin et de Thou. Il avait rempli diverses missions à l'étranger : il fut ambassadeur de France en Hollande (1609), à Valtellina (1626), et en Angleterre (1629).
Fait garde des sceaux par Richelieu en 1630 après la journée des Dupes, en remplacement de Michel de Marillac, il présida les commissions extraordinaires de justice qui condamnèrent à mort le maréchal Louis de Marillac et le duc Henri II de Montmorency.
Il était actif et travailleur, et semblait le docile instrument du cardinal. Néanmoins, il ne tarda pas à trahir Richelieu pour les beaux yeux de Mme de Chevreuse[2] : il lui révéla les projets de Louis XIII sur la forteresse lorraine de Moyenvic, et la duchesse en informa aussitôt Charles IV (1633). Le cardinal lui ôta alors les sceaux pour les donner à Séguier[3], et le fit jeter dans une prison du château d'Angoulême tandis que Mme de Chevreuse était exilée en Touraine.
Libéré à la mort de Louis XIII (1643), il participa à la cabale des Importants menée par la duchesse de Chevreuse contre Mazarin et fut de nouveau éloigné dès 1645.
Cependant, grâce au crédit de Mme de Chevreuse, Anne d'Autriche lui rendit les sceaux en mars 1650 mais les lui retira en avril 1651 et l'exila, à l'occasion du rapprochement provisoire entre Mazarin et de la Vieille Fronde[4]. Il réussit cependant à entrer au conseil après la majorité du jeune Louis XIV, mais il s'y trouva sans crédit à cause de ses intrigues passées et préféra se retirer au début de 1652, peu de temps avant de mourir à Leuville-sur-Orge (Essonne) (1653)..

Historique


LYON ET DU LYONNAIS (OFFICIERS ET NOBLESSE DE...)

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com