Your browser does not support JavaScript!
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

bga_132475 - LOIRE MOYENNE Potin dégénéré aux croissants et au triskèle

LOIRE MOYENNE Potin dégénéré aux croissants et au triskèle TB/TTB+
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet.
Prix : 290.00 €
Type : Potin dégénéré aux croissants et au triskèle
Date : c. 60-40 AC.
Métal : potin
Diamètre : 19,00 mm
Axe des coins : 3 h.
Poids : 3,30 g.
Degré de rareté : R3
Commentaires sur l'état de conservation :
Droit un peu mou, mais très beau revers en haut relief. Patine verdâtre sombre
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : ANÉPIGRAPHE.
Description avers : Petite tête casquée à gauche avec l'œil en creux, accostée de chaque côté d'un croissant.

Revers


Titulature revers : ANÉPIGRAPHE.
Description revers : Restes d'un quadrupède passant (à droite ?), surmonté d'un petit croissant et avec un triskèle au-dessous.

Commentaire


Au droit, la tête est accostée de deux croissants. L’animal du revers n’a que les deux pattes avant ; il est encadré d’un croissant au-dessus et d’un triskèle au-dessous. Le corps de l’animal est recouvert de deux croissants orientés différemment et d’un point. S’il est réellement à droite, il subsiste le reste de sa queue qui remonte à gauche. Ces caractéristiques manquent au Gäumann. Semble inédit.

Historique


LOIRE MOYENNE

(Ier siècle avant J.-C.)

Les potins "dits" dégénérés au croissant ou au croissant et au triskèle sont des imitations, peut-être copiées sur le potin au taureau passant (LT. 5284), anciennement attribué aux Mandubiens, est aujourd'hui reclassé comme monnayage "du centre de la Gaule". Ce potin est lui-même copié sur les bronzes de Marseille au taureau. La grande diversité qui peut exister entre les différents potins ne facilite pas une attribution récurrente. Une solution pourrait nous venir d'Outre-Manche encore une fois. Un des exemplaires du musée d'Oxford venant de la collection de D. Allen est censé provenir du camp d'Amboise (Indre-et-Loire), en pays Turons. Ce type est réputé provenir du trésor de Chartres (Blanchet, ABT. fig. 116). L'attribution maximaliste "Loire moyenne" est valide, mais non définitive.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com