VOTRE SITE CGB CONTINUE À VOUS LIVRER ! - Cliquez ici pour en savoir plus. // Notre comptoir parisien est ouvert au click and collect.
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fjt_507209 - LANGUEDOC (ÉTATS DE ...) Traité d’Aix-la-Chapelle 1750

LANGUEDOC (ÉTATS DE ...) Traité d’Aix-la-Chapelle TTB
150.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Traité d’Aix-la-Chapelle
Date : 1750
Métal : argent
Diamètre : 30,5 mm
Axe des coins : 12 h.
Poids : 11,37 g.
Tranche : cannelée
Commentaires sur l'état de conservation :
Cet exemplaire est en frappe médaille
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : LUDOVICUS XV. REX CHRISTIANISSIMUS.
Description avers : Tête à droite de Louis XV, au-dessous signature JCR en monogramme.
Traduction avers : (Louis XV, roi très chrétien).

Revers


Titulature revers : SERA TAMEN - RESPEXIT ; À L'EXERGUE EN DEUX LIGNES AUTOUR DES ARMES DE LA PROVINCE : COM. - OCCIT./ 17 - 50..
Description revers : La Paix assise de face sur un trône, tenant de la main droite une corne d'abondance renversée, d'où s'échappent des fruits et de la main gauche une branche d'olivier.
Traduction revers : (Bien que tardive, elle nous protège/États de Languedoc).

Commentaire


Ce jeton commémore la signature de la paix d'Aix-La-Chapelle qui, en 1748, mit fin à la guerre de Succession d'Autriche.

Historique


LANGUEDOC (ÉTATS DE ...)

Les États de Languedoc étaient composés des archevêques et évêques de la province, de nobles et de délégués du Tiers-état nommés par les corps municipaux. Constitués en commissions de travail, les États avaient notamment pour rôle de gérer les comptes et de répartir les impôts directs royaux avancés sous forme d'abonnement par ce pays d'états. Ils organisaient aussi les voies de communication par l'intermédiaire des marchés de travaux publics. Les jetons des États étaient à l'origine destinés à être distribués aux membres du bureau du compte puis, cette distribution fut étendue aux membres du bureau des recrues, au président des États, aux syndics généraux des sénéchaussées, au greffier pour le roi, au trésorier de la bourse, etc. Ils pouvaient aussi être donnés comme gratification ou en hommage à des personnalités extérieures. Fabriqués à Paris avec des millésimes compris entre 1634 et 1790, ces jetons étaient distribués sous forme de bourses d'environ cent jetons. Le plus récent "Répertoire des jetons et médailles des États généraux de Languedoc" a été écrit par M. Gérard Pinto, Cahiers de l'entente bibliophile de Montpellier, 1993.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com