Your browser does not support JavaScript!
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v38_0361 - JUDÉE - PREMIÈRE RÉVOLTE Shekel

JUDÉE - PREMIÈRE RÉVOLTE Shekel SUP
MONNAIES 38 (2009)
Prix de départ : 1 800.00 €
Estimation : 3 200.00 €
Prix réalisé : 1 800.00 €
Nombres d'offres : 1
Offre maximum : 2 352.00 €
Type : Shekel
Date : an 3
Nom de l'atelier/ville : Jérusalem
Métal : argent
Diamètre : 23 mm
Axe des coins : 12 h.
Poids : 14,23 g.
Degré de rareté : R2
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire sur un petit flan épais, très légèrement décentré sur les légendes. Droit et revers de haut relief. Très jolie patine de médaillier avec des reflets mordorés
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : INSCRIPTION HÉBRAÏQUE, (SHEKEL D'ISRAËL).
Description avers : Calice surmonté de la date.

Revers


Titulature revers : INSCRIPTION HÉBRAÏQUE, (JÉRUSALEM LA SAINTE).
Description revers : Trois grenades sur une tige.

Historique


JUDÉE - PREMIÈRE RÉVOLTE

(66-70)

Après la mort d'Hérode le Grand (37 - 4 av. J.-C.), une lutte sourde est engagée par les Juifs contre l'introduction des cultes étrangers et contre ceux qui collaborent avec l'occupant romain. Après la gestion désastreuse d'Antonius Felix, frère de Pallas, la Judée se révolta contre les Romains. Néron nomma Vespasien pour réprimer la révolte qui devait durer quatre ans. En 67, la révolte armée éclate et surprend les troupes romaines qui essuient des revers jusqu'à l'arrivée de Vespasien, nommé par Néron légat impérial chargé de la répression à la tête de trois légions. Un certain Joseph, commandant l'une des armées juives, résiste dans la citadelle de Jotapata. Réfugié dans une grotte avec une quarantaine de notables, il échappe à leur suicide collectif, se rend et prédit l'empire à Vespasien. La prédiction se réalise deux ans plus tard, en 69. Le prisonnier est alors affranchi et selon la coutume romaine prend le nom gentilice de son protecteur (Flavius) : il est désormais Flavius-Joseph, précieux historien de la guerre dont il est acteur (ambigu) et témoin (peu objectif). Vespasien, devenu empereur, confie le commandement à son fils aîné et fidèle lieutenant Titus, qui - en 70 - incendie Jérusalem, pille et détruit le Temple (dont il ne subsiste que le Mur occidental, dit "mur des lamentations"). Cet évènement considérable est à l'origine de la Diaspora qui devait durer presque 1.900 ans. C'est la fin de la guerre des Juifs, même si la forteresse de Massada résiste jusqu'en 74. Vespasien et Titus célèbrent leur victoire par un triomphe commun, en juin 71
.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com