+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fjt_011170 - ILE DE FRANCE - VILLES et NOBLESSE Pierre-Antoine de Castagnère, marquis de Châteauneuf 1723

ILE DE FRANCE - VILLES et NOBLESSE Pierre-Antoine de Castagnère, marquis de Châteauneuf SUP
28.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Pierre-Antoine de Castagnère, marquis de Châteauneuf
Date : 1723
Métal : argent
Diamètre : 29,15 mm
Axe des coins : 6 h.
Tranche : cannelée
Référence ouvrage :
Corre.1091 - F.3695 var date -  D'Affry 263

Avers


Titulature avers : DE. LA. PREVOTE. DE. MRE. P. A. DE. CASTAGNERE. MARQ. DE. CHATEAUNEUF. CER. DETAT.
Description avers : Armes de P. de Castagnère : écartelé au 1 : d'azur, au globe d'or croisé de même et cintré de gueules, au 2 : d'azur au lion d'or, à la fasce brochante de gueules chargée de trois roses d'argent, au 3 : de gueules à trois chevrons d'or, au 4 : palé d'argent et d'azur, au chevron de gueules brochant sur le tout. Sur le tout : d'or, au châtaignier arraché de sinople.

Revers


Titulature revers : A L'EXERGUE : LA. VILLE. DE. PARIS. 1723.
Description revers : Armes de Paris.

Commentaire


Pierre-Antoine de Castagnère, marquis de Châteauneuf et de Marolles. Son élection donna lieu à quelques difficultés, attendu qu’il était né en Savoie, à Chambéry, et que les membres du Bureau de la Ville devaient être parisiens ; mais le roi, par lettre de cachet, ordonna de passer outre. A raison de son grand âge, M. de Châteauneuf ne fit que la première année de sa troisième prévôté. Reçu conseiller au Parlement le 10 mai 1675, il quitta la magistrature pour suivre la carrière diplomatique ; il fut ambassadeur à Constantinople en 1689, à Lisbonne en 1703, en Hollande en 1713 ; dans le courant du mois d’août 1719, il entra au Conseil d’État. Par lettres patentes de mars 1721, registrées au Parlement le 21 mars de l’année suivante, le roi donne à la Ville l’île des Cygnes pour y établir un atelier de déchirage des bateaux, ainsi qu’un port public pour les bois à brûler et à ouvrer.
La date donnée par Feuardent, 1721, n’est pas celle qui se lit sur le jeton.

Historique


ILE DE FRANCE - VILLES et NOBLESSE

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com