+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fjt_530529 - FRANC - MAÇONNERIE Loge Balduin zur Linde - Baudouin au Tilleul 1913

FRANC - MAÇONNERIE Loge Balduin zur Linde - Baudouin au Tilleul SUP
150.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Loge Balduin zur Linde - Baudouin au Tilleul
Date : 1913
Nom de l'atelier/ville : Baudouin au Tilleul
Métal : bronze
Diamètre : 79,5 mm
Axe des coins : 12 h.
Poids : 146 g.
Tranche : Lisse
Référence ouvrage :
Pedigree :
Exemplaire provenant de la Collection JCT

Avers


Titulature avers : IHM. SEI. DIE. EHRE + GOTT. WAR. MIT. UNS.
Description avers : Monogramme FM - 1813 dans une croix de fer, feuille de chêne. Rameaux de chêne de laurier noués à la base.
Traduction avers : Dieu était avec nous, à lui la gloire.

Revers


Titulature revers : LISTE DE MAÇONS ALLEMANDS .
Description revers : En 27 lignes.

Commentaire


Médaille maçonnique commémorative créée le 18 octobre par la R :. L :. Balduin zur Linde, à l’Or :. de Leipzig (1), pour honorer tous les maçons allemands qui contribuèrent à l’essor de la Maçonnerie allemande depuis la défaite française de la bataille de Leipzig (16-19 octobre 1813), appelée "Bataille des Nations", contre l’Empereur Napoléon 1er, à laquelle la Prusse participa. Ce fût la plus grande confrontation des guerres napoléoniennes. C’est au cours de cette période que la distinction de la Croix de Fer (2) fut créée, illustrée à l’avers de la médaille, symbolisant le patriotisme allemand. Leipzig est une ville située au nord-ouest du Land de Saxe. Les origines de la ville remontent vers 900 et l'installation d'une colonie slave sur les rives de la Parthe. Le nom Leipzig est issu du toponyme sorabe (langue appartenant au groupe slave du nord-ouest de la famille des langues indo-européennes) Lipsk qui signifie "le lieu près des tilleuls". Pour les peuples slaves auxquels on attribue la fondation de la ville, le tilleul était un arbre sacré. .

Historique


FRANC - MAÇONNERIE

Le compas et l’équerre sont très souvent associés dans un symbole ambivalent d’équilibre : la fixité et la mobilité, le passif et l’actif, la matière et l’esprit. Le compas est l’outil du Créateur et du grand Architecte de l’Univers. L’écartement des branches du compas obéit à des règles précises et varie selon les trois degrés : apprenti, compagnon, maître.
L'époque napoléonienne, dans l'activité des loges comme dans celle de nombreux groupements, vit une floraison après les années terribles de la période révolutionnaire. L'activité maçonnique, débarrassée de ses théories républicaines et fermement contrôlée par un Grand-Maître nommé par l'empereur, connut une vigueur dans l'unité jamais retrouvée depuis. On considère que chaque régiment, chaque garnison, chaque ville avait sa Loge. Les témoignages que nous en laissent les sompteux jetons de la période montrent que ces loges étaient riches et influentes. Le symbolisme est recherché, sans comparaison avec les époques postérieures, beaucoup plus conventionnelles, voire fades ou indigentes au début du XXe siècle. La Franc-Maçonnerie compta plus de mille loges réparties sur les cent trente départements et plus de soixante mille Frères.

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com