+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fjt_120140 - EXPOSITIONS DIVERSES Première fête nationale 1878

EXPOSITIONS DIVERSES Première fête nationale TTB+
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet (2012)
Prix : 18.00 €
Type : Première fête nationale
Date : 1878
Métal : cuivre
Diamètre : 33 mm
Axe des coins : 12 h.
Tranche : lisse
Degré de rareté : R1
Commentaires sur l'état de conservation :
Avec bélière

Avers


Titulature avers : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.
Description avers : Tête de Marianne à gauche, laurée de fruits et de fleurs.

Revers


Titulature revers : SOUVENIR DE LA PREMIÈRE FÊTE NATIONALE DE L’EXPOSITION 30 JUIN 1878.
Description revers : Couronne nouée de lauriers et de chêne.

Commentaire


Il n’y a pas d’erreur de date et c’est bien le 30 juin 1878 que fut célébrée la fête nationale. Claude Monnet réalisa un tableau qui est commenté à http://chaque-jour.over-blog.fr/article-33514256-6.html
30 juin 1878 Claude Monet peint - Rue Saint-Denis, fête du 30 juin 1878
Cette peinture a pour sujet la première fête nationale autorisée depuis la défaite de Napoléon III en 1871 et la reprise du pouvoir par les conservateurs. Célébrant l'Exposition Universelle de 1878, elle annonce aussi l’avènement de la IIIe République proclamée en France quelques mois plus tard. Les chroniqueurs ont relevé l’enthousiasme de cette journée du dimanche 30 juin où le drapeau tricolore triomphe dans les rues de Paris. Selon les Goncourt, même les corbillards emportant leurs morts au cimetière étaient pavoisés.
La rue est montrée, prise d’assaut par le peuple de Paris en liesse, en une vue plongeante, avec une forte perspective, le triangle sombre de la foule montant vers le triangle inversé du ciel. Posés d'une touche rapide, en flammèches de couleurs pures, les drapeaux flottent, claquent, se tordent et deviennent maîtres de l'espace. Dans ce milieu léger et instable, une banderole cache un «VIVE LA FRANCE» et un drapeau, «VIVE LA REP[ublique]». On peut rappeler ici le mot du critique sur les impressionnistes (1876) : «… Ils prennent des toiles, de la couleur et des brosses, jettent au hasard quelques tons et risquent le tout» (1). Le succès de l’œuvre suivit celui de la fête : «musicale», elle fut achetée le 1er août par le compositeur Emmanuel Chabrier puis, après sa mort (1896), acquise par François Depeaux, donateur de la collection impressionniste du musée de Rouen.

Historique


EXPOSITIONS DIVERSES

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com