Your browser does not support JavaScript!
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fme_469092 - DEUXIÈME RÉPUBLIQUE Denys Auguste Affre, archevêque et martyr

DEUXIÈME RÉPUBLIQUE Denys Auguste Affre, archevêque et martyr TTB+
100.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Denys Auguste Affre, archevêque et martyr
Date : 1848
Nom de l'atelier/ville : 75 - Paris
Métal : étain
Diamètre : 41 mm
Poids : 20,92 g.
Tranche : Lisse
Commentaires sur l'état de conservation :
Brillant de frappe encore visible dans les champs et autours des motifs et reliefs. Présence de fines rayures. Usure sur les points hauts à l’avers
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : LE BON PASTEUR DONNE SA VIE POUR SES BREBIS, (LÉGENDE CIRCULAIRE); 25 JUIN 1848, (À L’EXERGUE).
Description avers : L’archevêque Auguste Denis Affre debout sur les barricades, haranguant les insurgés. Signé : ALLEN & MOORE.

Revers


Titulature revers : DEVOUEMENT EVANGELIQUE / ET / MORT SAINTEMANT HEROIQUE / DE / AUGUSTE DENIS AFFRE / ARCHEVEQUE DE PARIS / DANS LES LAMENTABLES JOURNEES / DU / 23- 24- 25- 26 ET 27 JUIN / 18-48..
Description revers : Inscription en 10 lignes sous le triangle divin, entre une palme et un branche d’olivier; Mitre sur croix et crosse en sautoir sous l’inscription.

Commentaire


Denys Auguste Affre (1793-1848) est le 126e archevêque de Paris. Pendant les insurrections de juin 1848, il chercha à apaiser les combats mais mourut d’un coup de feu.
La phrase de la légende de l’avers fut la dernière phrase qu’Auguste Affre dit au moment de sa mort, le 25 juin 1848.

Historique


DEUXIÈME RÉPUBLIQUE

(24/02/1848-2/12/1852)

Louis-Napoléon avait été élu le 10 décembre 1848 comme premier Président de la Seconde République. Il n'avait pas le droit de se représenter en 1852. Louis-Napoléon se décide à faire un coup d'État prévu pour le 2 décembre 1851, date anniversaire du couronnement de l'Aigle et commémoration de la bataille d'Austerlitz.
Le coup d'État est ratifié par un plébiscite le 21 décembre avec plus de 7,5 millions de OUI et seulement 640.000 NON. Victor Hugo s'exile dès le 12 décembre. L'année suivante, il publiera "Napoléon le Petit" ce qui vaudra à Louis-Napoléon devenu Napoléon III entre temps cette phrase célèbre : "Napoléon le Petit par Victor le Grand".

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com