+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fjt_017190 - DASSIER - LES HOMMES ILLUSTRES VINCENT VOITURE 1648

DASSIER - LES HOMMES ILLUSTRES VINCENT VOITURE TTB
120.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : VINCENT VOITURE
Date : 1648
Métal : cuivre rouge
Diamètre : 28 mm
Axe des coins : 12 h.
Tranche : lisse
Degré de rareté : R2
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : VINCENT VOITURE..
Description avers : Le buste de Vincent Voiture à gauche.

Revers


Titulature revers : DE. L'ACADEMIE. FRANCOISE. M. 1648.
Description revers : En quatre lignes sur son tombeau : DE. L'ACADEMIE. FRANCOISE. M. 1648. Tombeau surmonté de deux génies et accosté de deux masques scéniques. Signé I. DASSIER. F..

Commentaire


Vincent Voiture, né en 1597 à Amiens et mort le 26 mai 1648 à Paris, était un poète et prosateur français.
Fils d’un marchand de vins qui suivait la cour, il fit ses études à Paris et gagna la protection de Gaston d'Orléans, frère du roi, en lui adressant une pièce de vers à l’âge de seize ans. Ce prince le nomma contrôleur général de sa maison, puis introducteur des ambassadeurs. Le comte d’Avaux, dont il avait été le condisciple, le mit en relation avec plusieurs personnes de la haute société. Chaudebonne l’introduisit à l’hôtel de Rambouillet. Il enseigna le beau langage et les belles manières aux habitués de cet hôtel dont il fut le héros galant et badin, comme Balzac en était le héros sérieux. Quand il accompagna le duc d’Orléans, après la Journée des Dupes, en Lorraine, puis dans le Languedoc, les épîtres qu’il envoyait étaient un événement dans le monde des beaux-esprits dont l’avait séparé la politique. Il en écrivit aussi d’Espagne, où le prince l’avait chargé d’une mission.
De retour à Paris, il fut, en 1634, un des premiers membres de l’Académie française, et se concilia tout à fait le cardinal de Richelieu par une lettre sur la prise de Corbie, qui est son chef-d’œuvre (1636). Envoyé vers le grand-duc de Toscane en 1638 pour lui notifier la naissance du dauphin, il alla jusqu’à Rome où il s’occupa d’un procès qu’y avait Catherine de Rambouillet et fut élu membre de l’Académie des humoristes.
Maître d’hôtel du roi en 1639, premier commis du comte d’Avaux en 1642, aux appointements de quatre mille livres, il eut encore une pension de mille écus que lui fit accorder la reine. Son revenu finit par monter à dix-huit mille livres. Il resta jusqu’à la fin de sa vie frivole et galant, n’ayant qu’une passion sérieuse, le jeu. (wikipedia).

Historique


DASSIER - LES HOMMES ILLUSTRES

Jean Dassier est un médailleur suisse né à Genève en 1676, fils d'un graveur de la Monnaie de Genève. Il étudie aussi à Paris avec Mauger et Röettiers.
De retour à Genève, il est graveur puis graveur en chef après le décès de son père et ce jusqu'en 1763.
Il est l'auteur de plusieurs séries sur les grands personnages de la réforme, les théologiens genevois, les rois et les reines d'Angleterre, l'histoire romaine, l'histoire de Genève, les hommes illustres, les rois de France et les grands personnages français.
La série sur les hommes célèbres compte 67 médailles dessinées par D'Arlau, dont la liste figure dans le Mercure de France d'avril 1723, p. 300 et dans un ouvrage imprimé en 1723 à Paris.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com