+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v24_1085 - CHARLES IV LE BEL Piéfort du parisis simple n.d.

CHARLES IV LE BEL Piéfort du parisis simple n.d.  TB+/TTB
MONNAIES 24 (2005)
Prix de départ : 280.00 €
Estimation : 500.00 €
Prix réalisé : 280.00 €
Nombres d'offres : 1
Offre maximum : 350.00 €
Type : Piéfort du parisis simple
Date : 15/10/1322
Date : n.d. 
Métal : argent
Diamètre : 19,5 mm
Axe des coins : 9 h.
Poids : 3,87 g.
Degré de rareté : R2
Commentaires sur l'état de conservation :
Ce piéfort est frappé sur un flan large, régulier et est troué. Exemplaire doré dont les dorures ont disparues des reliefs les plus hauts
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : + FRANCORVM* REX.
Description avers : Couronne sommée de deux roses ; au-dessous °K°.
Traduction avers : (Charles, roi des francs).

Revers


Titulature revers : + MONET-A° NOVA.
Description revers : Croix latine fleurdelisée coupant la légende en bas.
Traduction revers : (Monnaie nouvelle).

Historique


CHARLES IV LE BEL

(30/01/1322-01/02/1328)

Né à Clermont-sur-Oise en 1293, dernier des fils de Philippe le Bel, Charles IV succéda à son frère Philippe V le Long. Ce court règne est le prélude de la guerre de Cent Ans, troisième et dernier siècle de la longue lutte commencée au temps des premières croisades entre les Capétiens et les rois d'Angleterre successeurs du Conquérant. Les relations d'Édouard II avec les prédécesseurs de Charles avaient été plutôt cordiales. Mais, en 1322, le roi d'Angleterre fit difficulté pour prêter hommage à son nouveau suzerain pour l'Aquitaine et le Ponthieu. En 1323, Charles IV décida la construction d'une bastide à Saint-Sardos, dans l'Agenais, bourgade laissée à la France par le traité d'Amiens. Le sénéchal de Guyenne, Ralph Basset, fit mettre la ville à sac et pendre les officiers royaux. En réponse, le 1er juillet 1324, le roi de France prononçait la confiscation de la Guyenne et du Ponthieu. Charles de Valois occupa le duché, sauf Bordeaux et Bayonne. Après un premier accord qui faisait du futur Edouard III le duc d'Aquitaine, Charles IV occupa le Ponthieu et l'Aquitaine une seconde fois (1327). Le 31 mars 1327, un accord survint avec Isabelle de France, régente d'Angleterre : les possessions anglaises se réduisaient à une mince bande côtière entre Saintes et Bayonne. Charles IV mourut l'année suivante, sans héritier. Avec lui s'éteignait la ligne des Capétiens directs. La couronne passa à son plus proche parent mâle, Philippe, comte de Valois.

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com