+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fme_520724 - BELGIQUE - ROYAUME DE BELGIQUE - LÉOPOLD Ier Médaille, abolition des octrois

BELGIQUE - ROYAUME DE BELGIQUE - LÉOPOLD Ier Médaille, abolition des octrois TTB
80.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Médaille, abolition des octrois
Date : 1860
Métal : bronze
Diamètre : 60 mm
Graveur : JOUVENEL Adolphe (1798-1867)
Poids : 84,36 g.
Tranche : lisse
Poinçon : sans poinçon
Commentaires sur l'état de conservation :
Traces de nettoyage dans les champs et sur les motifs. Présence de coups et rayures

Avers


Titulature avers : FRÈRE-ORBAN MINISTRE - DES FINANCES.
Description avers : Tête à gauche de Frère-Orban, signé : JOUVENEL.

Revers


Titulature revers : ABOLITION DES OCTROIS EN BELGIQUE // 21 JUILLET 1860.
Description revers : Génie écrivant sur un parchemin à droite, autel à droite, signé : JOUVENEL.

Commentaire


Adolphe Jouvenel, né en 1798 à Lille et décédé à Bruxelles en 1867, est un médailleur français actif à Bruxelles. Après s’être formé auprès de François Rude à Paris il alla s'établir en Belgique où il devint graveur du Roi Léopold Ier. Il produisit de 1818 à 1860 de nombreuses médailles à sujet historiques, commémoratifs ou reproduisant le portait de personnalités de son temps.

Hubert Joseph Walthère Frère, dit Frère-Orban est né à Liège le 24 avril 1812 et est décédé le 2 janvier 1896 à Bruxelles. Docteur en droit, avocat à la Cour d'appel et à la Commission des hospices civils de Liège, cet homme politique libéral belge a marqué de son empreinte le premier demi-siècle d'indépendance belge. Il put se consacrer à la vie politique grâce à la fortune de sa femme, Claire-Hélène Orban (1815-1890), riche héritière d'Henri Orban-Rossius.
Fondateur du parti libéral en 1846 dont il restera président jusqu'à sa mort, il fut ministre des finances de 1848 à 1852 et de 1857 à 1870, et Premier ministre à deux reprises, la première de 1868 à 1870 et la seconde de 1878 à 1884. Conseiller communal dès 1840, puis député de Liège dès 1847, il resta à ce poste jusqu'en 1894.
Frère-Orban propose en 1851 d'imposer aussi les successions en ligne directe. Depuis 1817 en effet, seules les successions entre collatéraux sont taxées. Cette proposition suscite une opposition virulente des classes possédantes dont le ministre est pourtant issu et provoque la chute du gouvernement libéral aux élections législatives de 1852.

Historique


BELGIQUE - ROYAUME DE BELGIQUE - LÉOPOLD Ier

(4/06/1831-10/12/1865)

Léopold (16/12/1790-10/12/1865) est le fils de François de Saxe-Cobourg et l'oncle de Victoria I. Il combat Napoléon dans l'armée russe. Naturalisé anglais en 1816, il épouse Charlotte de Hanovre et se retrouve veuf l'année suivante. Léopold vient tout juste de refuser la couronne de Grèce quand il est élu roi des Belges le 4 juin 1831. L'année suivante, il épouse Louise d'Orléans (1812-1850), la fille de Louis-Philippe. Elle lui donne trois enfants dont Léopold II et Charlotte, la malheureuse épouse de Maximilien d'Autriche, fusillé au Mexique. Il est marié morganatiquement à l'actrice Caroline Bauer dont il doit se séparer pour épouser la fille du roi des Français. La conférence de Londres de juillet 1831 règle les problèmes territoriaux et le traité des dix-huit articles est accepté par le Congrès national le 9 juillet 1831. Léopold est accueilli triomphalement le 21 juillet 1831. Il doit lutter contre l'armée hollandaise et reçoit le surnom de "bouclier de la Belgique", sauvegardant l'indépendance du "plat pays" face à la Prusse de Guillaume Ier et la France de Napoléon III. Il s'appuie politiquement sur l'Angleterre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com