+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fme_610925 - AUTRICHE - FRANÇOIS D'AUTRICHE Médaille, Retour des provinces de Lombardie-Venetie

AUTRICHE - FRANÇOIS D AUTRICHE Médaille, Retour des provinces de Lombardie-Venetie TTB+
150.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Médaille, Retour des provinces de Lombardie-Venetie
Date : 1815
Métal : cuivre
Diamètre : 42,5 mm
Poids : 37,58 g.
Tranche : lisse
Poinçon : sans poinçon
Commentaires sur l'état de conservation :
Patine sombre hétérogène (aspect bronzé) avec quelques marques d’usure sur les hauts reliefs. Traces de manipulation. Concrétion verte à l’avers

Avers


Titulature avers : FRANCISCO I. AVSTRIAGO PIO AVG. FELICI.
Description avers : Tête laurée à gauche, signé : VASSALLO F..

Revers


Titulature revers : ADVENTV AVGVSTI FAVSTISSIMO // À L’EXERGUE : ORDO ET POPVLVS MEDIOL. / DIE XXXI. DECEMBRIS / MDCCCXV.
Description revers : Empereur vêtu à l’antique, lauré, à cheval allant à l’encontre d’une femme vêtue à l’antique, tenant un bouclier et tourelée. Signé : L. MANFREDINI F..

Historique


AUTRICHE - FRANÇOIS D'AUTRICHE

(1792-1806-1835)

François II (12/02/1768-2/03/1835) est le fils de Léopold II, petit-fils de François Ier et de Marie-Thérèse, neveu de Joseph II. Il succède à son père en 1792 en pleine révolution française, est le dernier empereur du Saint-Empire (1792-1806) et le premier empereur d'Autriche. Il perd la Lombardie et les Pays-Bas par le traité de Campo-Formio en 1797 et le traité de Lunéville lui enlève ses possessions sur la rive gauche du Rhin. Ennemi de Napoléon, il est battu à Austerlitz et est obligé de reconnaître la Confédération du Rhin en 1806. Il est encore battu à Wagram en 1809, Vienne est occupé. Il est obligé de signer le traité de Schönbrunn. Il sacrifie sa fille Marie-Louise qu'il donne en mariage à Napoléon en 1810. Dès 1813, il se rallie à la coalition qui se ligue contre son gendre. Le Congrès de Vienne de 1814-1815, dirigé de main de maître par le prince de Metternich, consacre le retour de l'Autriche sur le plan international. Il est président de la Confédération germanique et le champion du conservatisme en Europe.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com