VOTRE SITE CGB CONTINUE À VOUS LIVRER ! // Notre comptoir parisien est ouvert de 9h à 18h - Cliquez ici pour en savoir plus.
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

E-auction 351-264494 - AURÉLIEN Antoninien

AURÉLIEN Antoninien SPL
Vous devez être connecté et approuvé par cgb.fr pour participer à une "e-auction/live-auction" de cgb.fr, Identifiez vous pour miser. Les validations de compte sont effectuées dans les 48 heures qui suivent votre enregistrement, n'attendez pas les deux derniers jours avant la clôture d'une vente pour procéder à votre enregistrement.En cliquant sur "MISER", vous acceptez sans réserve les conditions générales des ventes privées des e-auctions de cgb.fr et les conditions générales des ventes privées des live auctions de cgb.fr. La vente sera clôturée à l'heure indiquée sur la fiche descriptive, toute offre reçue après l'heure de clôture ne sera pas validée. Veuillez noter que les délais de transmission de votre offre à nos serveurs peuvent varier et qu'il peut en résulter un rejet de votre offre si elle est expédiée dans les toutes dernières secondes de la vente. Les offres doivent être effectuées avec des nombres entiers, vous ne pouvez saisir de , ou de . dans votre offre. Pour toute question cliquez ici pour consulter la FAQ des e-auctions.

PAS DE FRAIS ACHETEUR.
Estimation : 195 €
Prix : 92 €
Offre maximum : 117 €
Fin de la vente : 06 janvier 2020 14:10:00
participants : 12 participants
Type : Antoninien
Date : printemps
Date : 274
Nom de l'atelier/ville : Rome
Métal : billon
Titre en millième : 50 ‰
Diamètre : 22,5 mm
Axe des coins : 6 h.
Poids : 3,52 g.
Degré de rareté : R1
Officine : 1re
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire sur un flan mince, large, bien centré des deux côtés avec les grènetis visibles. Très beau portrait d’Aurélien. Revers de toute beauté de style fin. Très jolie patine grise avec des reflets dorés. Conserve la plus grande partie de son brillant de frappe et de son coupant d’origine
Référence ouvrage :
Pedigree :
Cet exemplaire provient de la vente Gorny 208, n° 2222, de MONNAIES 59, n° 493 et de la collection Daniel Compas

Avers


Titulature avers : IMP AVRELIANVS AVG.
Description avers : Buste radié et cuirassé d’Aurélien à droite, avec l’égide sur l’épaule, vu de trois quarts en avant (B02).
Traduction avers : “Imperator Aurelianus Augustus”, (l’empereur Aurélien auguste).

Revers


Titulature revers : ORI-ENS AVG/-|-// P.
Description revers : Sol (le Soleil) radié, nu, le manteau sur l’épaule gauche, debout à gauche, levant la main droite, tenant un globe de la gauche, et posant le pied droit sur un prisonnier assis les mains liées dans le dos ; à ses pieds, à droite, un autre prisonnier assis, les mains liées dans le dos.
Traduction revers : “Oriens Augusti”, (L’Orient de L’auguste).

Commentaire


Avec l’intégralité de son argenture superficielle. Rubans de type 3. Cuirasse lisse. Épaulière cloutée. Ptéryges fines. Grande égide sur l’épaule. c’est la dernière émission avant la réforme monétaire de 274.

Historique


AURÉLIEN

(07/270-09/275) Lucius Domitius Aurelianus

Aurélien réforma le monnayage de billon en créant une nouvelle monnaie, l'aurelianus ou antoninien avec la marque XXI en Occident ou KA en Orient. Depuis 30 ans et la thèse de J.-P. Callu, on a beaucoup glosé sur la signification de ces marques qui caractérisent les pièces après la réforme de 274. L'une des hypothèses voudrait que 20 aureliani contenant 5% d'argent soit identiques à une pièce d'argent pur. Ces aureliani semblent être taillés au 1/84e de livre (3,87 g). Une autre théorie longtemps défendue par l'auteur consistait à expliquer l'exergue comme une marque de valeur XX ou K = I ou A. La nouvelle dénomination correspondant alors à 20 sesterces (HS) qui était l'unité de compte ou 5 deniers. Aujourd'hui, la valeur de cette nouvelle monnaie, aurelianus, serait de 4 deniers. Le retour à l'orthodoxie monétaire, grâce aux victoires sur Palmyre et l'Empire gaulois permit une restauration monétaire qui devait subsister, tant bien que mal, jusqu'à la réforme de Dioclétien en 294 en créant peut-être une hausse importante des prix.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com