+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v45_0285 - AUGUSTE, CAIUS et LUCIUS Aureus

AUGUSTE, CAIUS et LUCIUS Aureus TTB
MONNAIES 45 (2010)
Prix de départ : 2 500.00 €
Estimation : 3 800.00 €
Prix réalisé : 2 500.00 €
Type : Aureus
Date : 2 AC. - AD. 12
Nom de l'atelier/ville : Gaule, Lyon
Métal : or
Titre en millième : 1000 ‰
Diamètre : 18,50 mm
Axe des coins : 12 h.
Poids : 7,79 g.
Degré de rareté : R1
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire sur un petit flan, un peu court sur les légendes, mais bien centré des deux côtés, en particulier au revers. Beau portrait d’Auguste. Revers bien venu à la frappe malgré l’usure régulière
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : CAESAR AVGVSTVS - DIVI F PATER PATRIAE.
Description avers : Tête laurée d'Auguste à droite (O*).
Traduction avers : “Cæsar Augustus Divi Filius Pater Patriæ”, (César Auguste fils du divin Jules, père de la patrie).

Revers


Titulature revers : C. L. CAESARES À L'EXERGUE/ AVGVSTI F COS DESIG PRINC IVVENT.
Description revers : Caius et Lucius Césars debout de face, vêtus de la toge, tenant chacun un bouclier rond et une haste ; simpulum à gauche, le lituus à droite.
Traduction revers : "Caius et Lucius Cæsares/ Augusti filii consules designati Principes Iuventutis" (Caius et Lucius Césars, fils d'Auguste, consuls désignés, princes de la jeunesse).

Commentaire


Très belle petite tête d’Auguste au droit. Rubans torsadés. Cet exemplaire est issu d’une paire de coins non repérée par J.-B. Giard qui a examiné vingt-six exemplaires pour ce type.

Historique


AUGUSTE, CAIUS et LUCIUS

(2 avant J.-C. - 4 après J.-C.) Augustus, Caius et Lucius Cæsares

Caius et Lucius, nés en 20 et 17 avant J.-C., étaient les enfants d'Agrippa (+ 12 avant J.-C.) et de Julie, les petits-fils d'Auguste qui les avaient adoptés dans la gens Julia. Auguste avait supervisé leur éducation et les destinait à l'Empire. Ils reçurent les titres de "prince de la jeunesse" et de "césars" ainsi que la toge virile. Ils étaient consuls désignés et devaient succéder à leur grand-père. Malheureusement, Lucius mourut en 2 de notre ère à Marseille et son frère en 4 à Limyra en Lycie. Ils ne régnèrent jamais. Auguste en souffrit beaucoup. On accusa sa femme Livie de les avoir assassinés pour offrir la succession à Tibère (selon Suétone).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com