Your browser does not support JavaScript!
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v18_1685 - ARTILLERIE Jeton Ar 28, naissance du dauphin 1730

ARTILLERIE Jeton Ar 28, naissance du dauphin TTB
MONNAIES 18 (2003)
Prix de départ : 100.00 €
Estimation : 160.00 €
Prix réalisé : 107.00 €
Nombres d'offres : 2
Offre maximum : 125.00 €
Type : Jeton Ar 28, naissance du dauphin
Date : 1730
Métal : argent
Diamètre : 28,5 mm
Axe des coins : 6 h.
Poids : 6,85 g.
Tranche : cannelée
Degré de rareté : R1
Commentaires sur l'état de conservation :
Usure régulière sur les reliefs avec de petites traces de frottement dans les champs au droit. Un petit choc et deux petites taches au revers. Bon centrage avec le grènetis complet
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : LUD. XV. REX - CHRISTIANISS..
Description avers : Buste à droite de Louis XV signé DU VIVIER. F. [n°300a].
Traduction avers : (Louis XV, Roi très chrétien).

Revers


Titulature revers : REGALIS NUNCIA PARTUS.
Description revers : La Renommée sonnant la trompette à gauche au-dessus d'une batterie en train de faire feu ; à l'exergue : ARTILLERIE./ 1730..
Traduction revers : (Elle annonce la naissance du dauphin).

Commentaire


Jeton frappé pour le salut fait par l'Artillerie à l’occasion de la naissance du dauphin, né le 4 septembre 1729. C’est le quatrième enfant du couple royal qui en aura au total dix, dont huit filles.

Historique


ARTILLERIE

Avant Louvois, l'artillerie était confiée à des entrepreneurs civils qui fournissaient pour un prix donné les hommes et le matériel par pièce en batterie. Elle relevait d'un grand maître de l'artillerie, charge créée sous Charles VII, qui appartint à Sully de 1599 à 1610 ou au duc de la Meilleraye sous Richelieu. Avec Louvois, l'artillerie devient partie intégrante de l'armée et elle est protégée par le régiment des fusiliers du roi. Les grades dans l'artillerie étaient plus accessibles aux roturiers que dans les autres régiments, l'avancement y était donné aux mérites et aux talents. Jusqu'au XVIIIe siècle, le matériel laisse beaucoup à désirer avec différents calibres, différents affûts et différentes roues. L'uniformisation et la modernité de l'artillerie devra beaucoup à J.-B. de Gribeauval, inspecteur général de l'artillerie dès 1776. À la fin du XVIIIe siècle, l'artillerie française sera la première en Europe et cette supériorité expliquera les victoires de la Révolution.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x