Your browser does not support JavaScript!
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v59_0164 - ZEUGITANE - CARTHAGE Statère

ZEUGITANE - CARTHAGE Statère TTB+
MONNAIES 59 (2013)
Prix de départ : 1 500.00 €
Estimation : 2 500.00 €
Prix réalisé : 2 250.00 €
Nombres d'offres : 3
Offre maximum : 2 970.00 €
Type : Statère
Date : 310-290 AC.
Nom de l'atelier/ville : Carthage, Zeugitane
Métal : électrum
Titre en millième : 600 ‰
Diamètre : 19 mm
Axe des coins : 12 h.
Poids : 7,55 g.
Degré de rareté : R1
Emission : 6e
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire sur un flan ovale, parfaitement centré des deux côtés, avec les grènetis visibles. Magnifique portrait où tous les détails de la chevelure sont bien visibles malgré une usure superficielle. Joli revers, finement détaillé. Patine de collection ancienne avec des reflets dorés
Référence ouvrage :
Pedigree :
Cet exemplaire provient du stock de Thierry Parsy en 1999 et de la collection du docteur Thierry de Craeker

Avers


Titulature avers : ANÉPIGRAPHE.
Description avers : Tête de Tanit à gauche, couronnée d’épis, parée d’un collier et d’un triple pendentif d’oreilles ; un globule sous le cou.

Revers


Titulature revers : ANÉPIGRAPHE.
Description revers : Cheval debout à droite ; quatre globules sous la ligne d’exergue.

Commentaire


Shekel d’électrum. Notre exemplaire est de mêmes coins que l’exemplaire du musée de Syracuse n° 5826, JL. p. 100, n° 306/1 et 306/2, pl. 13) Ce statère est placé à la fin de la classe V par Jenkins et Lewis. L’exemplaire de MONNAIES 53, n° 152 (JL/ 316) s’est vendu 2276€ avec 4 offres.

Historique


ZEUGITANE - CARTHAGE

(400-300 avant J.-C.)

Carthage fut fondée en 814 avant J.-C., selon la tradition par des colons de Tyr. Virgile a immortalisé le conflit mortel qui devait opposer Carthage et Rome dans l'Énéide, mettant en scène Énée, qui souhaitait se rendre en Italie, et la reine de Carthage, Didon, qui voulait le retenir auprès de lui. Avant de se suicider après son départ, elle aurait lancé la malédiction qui devait peser sur Rome et Carthage jusqu'à la destruction de la seconde par la première en 146 avant J.-C. Entre le Ve et le IVe siècle avant J.-C., les ennemis les plus redoutables des Carthaginois en Méditerranée Occidentale furent les Grecs d'Italie du Sud et de Sicile. Gélon avait déjà écrasé les Carthaginois à Himère en 480 avant J.-C. et Agathoklès, qui devait prendre le titre de roi en 304 avant J.-C., avait envahi l'Afrique en 310 avant J.-C. Battu finalement en 307, il avait du se retirer en Sicile et signer la paix avec les Carthaginois.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com