Your browser does not support JavaScript!
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v25_0566 - VOLQUES TECTOSAGES (région de Toulouse) Drachme “à la tête cubiste”, hache au quatrième canton

VOLQUES TECTOSAGES (région de Toulouse) Drachme “à la tête cubiste”, hache au quatrième canton TTB
MONNAIES 25 (2006)
Prix de départ : 160.00 €
Estimation : 220.00 €
lot invendu
Type : Drachme “à la tête cubiste”, hache au quatrième canton
Date : Ier siècle av. J.-C.
Métal : argent
Diamètre : 14 mm
Axe des coins : 5 h.
Poids : 2,90 g.
Degré de rareté : R3
Commentaires sur l'état de conservation :
Flan régulier, de forme ovale. Très bon centrage au droit et au revers, mais coin de croit usé ou frappe molle et le premier canton du revers est hors flan. Fine patine grise
Référence ouvrage :
LT.manque - BN.- - S.33 - Z.- - Sch/D.- - Sch/L.-

Avers


Titulature avers : ANÉPIGRAPHE.
Description avers : Tête stylisée à gauche ; calotte frontale hémisphérique proéminente se terminant à sa base par un trait figurant le nez ; joue massive formant avec la mâchoire un bloc rectangulaire dont la seule saille est le menton ; oreille arrondie et pointée, au centre d'une chevelure abondante et ovoïde au sommet et en mèches parallèles à l'arrière ; deux dauphins opposés devant la bouche.

Revers


Titulature revers : ANÉPIGRAPHE.
Description revers : Croix formée de quatre cantons ornés chacun d'une lunule : balle de fronde aux 2e et 3e cantons, un pendant en ellipse au 1er et une hache au 4e canton.

Commentaire


La série VI est représentée dans le Savès par un seul exemplaire, avec la hache au quatrième canton. Cette variété pourrait, à première vue, être confondue avec les drachmes aux haches affrontées quand le deuxième canton est hors flan, mais le type de hache est différent ! Il n'y a que cinq monnaies publiées de ce type ; celle-ci (provenant du trésor du Causé), une dans le trésor de Saint-Etienne-de-la-Lande, deux trouvées à Vieille Toulouse et une conservée à Londres.

Historique


VOLQUES TECTOSAGES (région de Toulouse)

(IIe - Ier siècle avant J.-C.)

Le peuple des Volques Tectosages (peuple qui cherche un toit) est l'une des trois composantes principales des Galates qui ont ravagé la Grèce et l'Asie Mineure entre 281 et 277 avant J.-C. La légende veut que les Volques Tectosages qui migrèrent vers le Languedoc aient participé au sac de Delphes et se soient emparés d'une partie des trésors du temple d'Apollon de Delphes (à l'origine de l'or des Tectosages "aurum Tolosanum") et l'aient transporté à Tolosates (Vieille-Toulouse), leur capitale. En fait, les Volques Tectosages viendraient de Bohème et auraient émigré au cours du IIIe siècle de notre ère. Ils ont néanmoins participé aux expéditions danubiennes qui menèrent les Celtes sur les côtes de l'Égée, du Bosphore et de la mer Noire. Mercenaires, ils servirent les Carthaginois au cours des guerres Puniques et furent peut-être à l'origine de la révolte des mercenaires qui faillit emporter la colonie phénicienne. Du Danube, ils passèrent en Gaule Cisalpine (Italie) où ils s'engagèrent comme mercenaires et sont plus connus sous le nom de Gésates avant de passer en Gaule et de fixer dans le Sud-Ouest, en Aquitaine. Les Volques Tectosages étaient certainement le peuple le plus puissant de l'Aquitaine. Quintus Servilius Cæpio qui écrasa la coalition volque en 105 avant J.-C. se serait emparé de "l'or de Toulouse", fruit du pillage du temple d'Apollon de Delphes que les Tectosages auraient rapatrié avec eux avant de l'installer à Tolosa. Pour s'être emparé de ce trésor, il n'aurait alors connu qu'infortune ! Sources : Cicéron (Pro Fonteio 12), César (BG. VI, 24), Strabon (G. IV, 1 et 13), Pline (HN. III, 33), Ptolémée (G. II, 10), Kruta (71-72, 250-251, 253, 262, 265, 268, 275, 302-304, 306-307, 309-310, 323, 338, 343, 349, 376, 763, 865).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com