Your browser does not support JavaScript!
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v45_0947 - VALLÉE DU RHÔNE Denier au cavalier de la Vallée du Rhône DVRNACOS, incus

VALLÉE DU RHÔNE Denier au cavalier de la Vallée du Rhône DVRNACOS, incus TTB+
MONNAIES 45 (2010)
Prix de départ : 250.00 €
Estimation : 350.00 €
Prix réalisé : 250.00 €
Nombres d'offres : 1
Offre maximum : 250.00 €
Type : Denier au cavalier de la Vallée du Rhône DVRNACOS, incus
Date : c. 75 AC.
Métal : argent
Diamètre : 15,50 mm
Axe des coins : 9 h.
Poids : 1,96 g.
Degré de rareté : R3
Commentaires sur l'état de conservation :
Magnifique monnaie frappée sur un flan large, avec un droit complet mais une frappe incuse décentrée au revers. Superbe patine sombre et brillante de collection ancienne
Pedigree :
Cet exemplaire provient d’une trouvaille ancienne, il a été vendu par Chris Rudd dans son catalogue ; il y est indiqué provenir du trésor de Sainte-Blandine (Isère) trouvé en novembre 1889. Ce trésor contenait 1454 monnaies d’argent

Avers


Titulature avers : DVRNACOS.
Description avers : Tête casquée de Rome à droite.

Revers


Titulature revers : ANÉPIGRAPHE.
Description revers : Incus.

Commentaire


La légende DVRNACOS complète et bien nette devant le visage, mais hors flan au revers.
Les frappes incuses sont d’intéressants témoignages de la technique de frappe. Les bronzes sont souvent plus rares que les deniers.

Historique


VALLÉE DU RHÔNE

(Ier siècle avant J.-C.)

Le monnayage de la Vallée du Rhône pose de nombreux problèmes d'attribution géographique ; il fut très longtemps donné aux Voconces qui étaient installés entre la Durance et l'Isère, entre les Cavares et les Allobroges. Leur capitale était Vasio (Vaison-la-Romaine). Nœud routier très important entre l'Italie et la Gaule, l'une des voies permettait de rejoindre Suse par le Mont Genèvre. En fait, cet ensemble de monnaies au cavalier est aujourd'hui réattribué aux Allobroges, peuple dont le territoire recouvre la plus grande partie de la Savoie et du Dauphiné. Entourés par les Séquanes, les Ambarres et les Helvètes au nord et à l'est, par les Voconces au sud et les Ségusiaves et les Helviens à l'ouest sur la rive droite du Rhône, c'était l'un des peuples les plus puissants de la Gaule. Ils contrôlaient le trafic fluvial sur le Rhône à l'entrée du lac Léman, à Genève (Genua), en face des Helvètes et à Vienne (Vienna), leur oppidum. Installés de longue date en Savoie et en Dauphiné, leur origine semble étrangère d'après leur nom et il est possible qu'ils se soient installés en Gaule au IVe ou IIIe siècle avant J.-C. C'est en partie sur leur territoire qu'Hannibal essaya de traverser les Alpes en 218 avant J.-C. Les Allobroges tentèrent néanmoins de s'opposer à son passage. À la fin du IIe siècle avant notre ère, ils rejoignirent la coalition formée par les Arvernes afin de s'opposer à la progression des Romains dans la Vallée du Rhône. Alliés de Bituit (Bituitos), roi des Arvernes, ils furent défaits en 121 avant J.-C. par Cneius Domitius et leur territoire fut agrégé à la nouvelle province de Narbonnaise. Les Cimbres et les Teutons dévastèrent une partie de leur territoire à la fin du Ier siècle avant J.-C. Ils appelèrent les romains à la rescousse. Puis, ce fut au tour des Helvètes en 58 avant J.-C. quand ces derniers essayèrent de traverser leur territoire afin de rejoindre Saintes. En 61 avant J.-C., les Allobroges se révoltèrent contre la férule romaine et la mauvaise administration d'un procurateur. La révolte fut écrasée l'année suivante. Les Allobroges ne participèrent pas à la campagne de 52 avant J.-C. et restèrent fidèles aux Romains bien qu'ayant reçu des ambassades secrètes et des offres d'alliance de la part de Vercingétorix. Sources : Polybe (H. III, 49-51) ; César (BG. I, 6, 10, 11, 14, 28 et 44 ; III, 1 et 6 ; VII, 64 et 65) ; Tite-Live (HR. XXI, 31) ; Strabon (G. IV, 1). Pline (HN. II, 150 ; III, 34, 37 et 124 ; VII, 78 ; XIV, 83 ; XXIX, 54). Kruta (63, 71, 290, 300-302, 308-310, 338, 404, 853, 860 et 864).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com