+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fjt_285537 - TROISIÈME RÉPUBLIQUE Médaille patriotique 1895

TROISIÈME RÉPUBLIQUE Médaille patriotique SUP
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet (2013)
Prix : 35.00 €
Type : Médaille patriotique
Date : 1895
Métal : argent
Diamètre : 37 mm
Axe des coins : 12 h.
Tranche : lisse
Poinçon : corne ARGENT
Degré de rareté : R1

Avers


Titulature avers : PATRIA NON IMMEMOR.
Description avers : Extraordinaire Marianne en deuil, voilée à gauche signée O. Roty.
Traduction avers : La patrie n’oublie pas.

Revers


Titulature revers : 1895.
Description revers : Coq à droite devant un soleil levant et une charrue.

Commentaire


Cette médaille a certainement été émise par une association patriotique, celles-ci foisonnaient à l’époque. Notons que, sauf difficulté à s’y retrouver dans les 168 médailles qu’Orsay a pour Roty en collection, ils n’ont qu’une version en cuivre argenté http://www.musee-orsay.fr/fr/collections/catalogue-des-oeuvres/notice.html?no_cache=1&nnumid=055380&cHash=77b844d0a7 alors que notre exemplaire est en argent.

Historique


TROISIÈME RÉPUBLIQUE

(4/09/1870-10/07/1940)

Le 16 février 1899, le président Faure meurt en galante compagnie à l'Élysée. Émile Loubet lui succède. Dreyfus est condamné une seconde fois le 9 septembre 1899, gracié par le Président et libéré. La journée de travail est limitée à 11 heures par jour grâce au socialiste Millerand, le 30 mars 1900. Les Jeux Olympiques et l'Exposition Universelle se tiennent à Paris en 1900. La ligne n°1 du métropolitain est inaugurée le 19 juillet 1900. Le 1er juillet, la loi sur les associations est promulguée. Émile Combes devient président du Conseil le 1er juin 1902. Le premier Tour de France a lieu du 1er au 19 juillet 1903. Avec l'Entente Cordiale, la France et l'Angleterre signent un traité d'alliance le 8 avril 1904. Jean Jaurès publie le premier numéro de l'Humanité le 18 avril. Le gouvernement, dominé par les francs-maçons, exclut les congrégations religieuses de l'enseignement ce qui entraîne la rupture des relations diplomatiques avec le Saint-Siège. Le service militaire est ramené à deux ans en 1905, malgré l'incident de Tanger avec l'Allemagne qui faillit provoquer la guerre. Combes fait voter la loi de séparation de l'Église et de l'État le 3 juillet 1905.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com