+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v52_1213 - TROISIÈME RÉPUBLIQUE - INDOCHINE FRANÇAISE Essai de 1 piastre en aluminium 1931 Paris

TROISIÈME RÉPUBLIQUE - INDOCHINE FRANÇAISE Essai de 1 piastre en aluminium 1931 Paris SPL
MONNAIES 52 (2012)
Prix de départ : 90.00 €
Estimation : 350.00 €
Prix réalisé : 881.00 €
Nombres d'offres : 17
Offre maximum : 2 200.00 €
Type : Essai de 1 piastre en aluminium
Date : 1931
Nom de l'atelier/ville : Paris
Quantité frappée : ---
Métal : aluminium
Diamètre : 36,94 mm
Axe des coins : 6 h.
Poids : 5,22 g.
Tranche : striée
Degré de rareté : R2
Commentaires sur l'état de conservation :
Petites traces de laminage, des hairlines dans les champs mais les bords restent coupants. Joli brillant
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : REPUBLIQUE FRANÇAISE - EM. LINDAUER.
Description avers : Tête de Marianne à gauche avec un bonnet phrygien lauré d’olivier.

Revers


Titulature revers : INDOCHINE FRANÇAISE / 1 / PIASTRE / ESSAI /1931.
Description revers : dans une ovoïde découpée.

Commentaire


On peut se demander si cet essai en aluminium n’est pas largement postérieur à son millésime et plutôt à dater des années 1938/1939. On comprend mal, sans l’explication de la guerre approchant, l’essai d’un métal aussi peu noble pour une valeur d’une piastre dans une colonie aussi attachée à la monnaie réelle, en métal précieux.

Historique


TROISIÈME RÉPUBLIQUE - INDOCHINE FRANÇAISE

(4/09/1870-10/07/1940)

Paul Doumer (1857-1932) est nommé gouverneur de l'Indochine en 1897. Il entreprend de grands travaux et crée, en 1898, l'École Française en Extrême Orient. Il réorganise l'année suivante le commerce de l'opium qui représente le tiers des revenus de la colonie. Doumer reste en place jusqu'en 1911. Il est remplacé alors par Albert Sarraut .

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x