Your browser does not support JavaScript!
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu
Les trésors numismatiques : Trésor du Canton de Monclar (Lot-et-Garonne) - 1905

Après le trésor de Villiers-sur-Marne que nous avons eu le plaisir de publier sur notre site en décembre 2013, un second trésor nous a été présenté en ce début d'année 2014 : il s'agit du trésor du canton de Monclar (47).

 

Un ensemble de cent monnaies d'or a été découvert fortuitement en avril 2013 lors des travaux de rénovation d'une maison du canton de Monclar (47) qui n'avait pas été habitée depuis l'Avant-Guerre. En enlevant des carreaux de terre cuite situés sous une fenêtre, l'inventeur met au jour une première monnaie puis quatre autres enfouies dans de la terre. En creusant un peu plus, il découvre alors un rouleau de papier journal contenant quarante-cinq pièces bien rangées puis, sous un autre carreau, un rouleau de tissu renfermant cinquante autres monnaies.

 

Ce trésor se compose de quatre-vingt-quatre pièces de 20 francs or françaises, dont les millésimes couvrent une période allant de 1851 à 1905 (voir l'inventaire sommaire ci-dessous) – date supposée de son enfouissement – et de seize pièces d'or étrangères (sept belges, une grecque, deux hongroises, cinq italiennes et une serbe). La présence de ces dernières rappelle que le système monétaire est toujours régi, en 1905, par la Convention monétaire signée à Paris le 23 décembre 1865, dite 'Union Latine' et qui établit, notamment, l'inter-circulation des monnaies d'or et d'argent entre les pays signataires.

 

Concernant les monnaies françaises, on remarque d'emblée l'absence de pièces d'or antérieures à la Deuxième République : est-ce à dire que, bien que non démonétisées, elles ne circulaient déjà plus ou presque plus au début des années 1900 ? L'état de conservation moyen est situé entre TTB 40 et TTB 50, malgré des traces de leur brillant d'origine. Seules six monnaies sont en SUP (cinq pièces de 20 francs Génie et la 20 francs Coq 1905). Ceci vient du frai qu'elles ont subi par une plus ou moins longue circulation (plus de cinquante ans pour les plus anciennes), des conditions de leur enfouissement, de leur entassement et de l'humidité du lieu de conservation.

 

Si l'étude des trésors monétaires permet parfois de comprendre et d'approfondir nos connaissances sur le mode de vie de nos aïeuls, il y en a certains qui ne nous apprennent pas grand chose. C'est malheureusement le cas du trésor du canton de Monclar puisque nous n'avons trouvé aucune information concernant l'auteur et les raisons de son enfouissement. Cependant nous pouvons dire que son propriétaire devait certainement être un homme aisé puisque, traditionnellement, les riches ou les bourgeois ont davantage le réflexe de cacher leurs économies dans leur maison plutôt que de les enterrer. De plus, cent pièces d'or représentent une somme relativement importante, pour l'époque, de 2.000 francs. L'origine la plus évidente est celle de la vente d'un bien mais d'autres hypothèses peuvent être avancées : une dot, un héritage, ou pourquoi pas, tout simplement, des économies...

 

Stéphane Desrousseaux

Inventaire sommaire

 

Monnaies françaises (84 ex.)

 

IIe République (1848-1852) (7 ex.)

 

20 francs or Cérès (3 ex.)

N° 1-3 : 1851, A (Paris)

 

20 francs or Louis-Napoléon (4 ex.)

N° 4-7 : 1852, A (Paris)

 

Second Empire (1852-1870) (55 ex.)

 

20 francs or Napoléon III, tête nue (34 ex.)

N° 8-11 : 1854, A (Paris)

N° 12-13 : 1855, A (Paris)

N° 14-17 : 1856, A (Paris)

N° 18 : 1856, BB (Strasbourg)

N° 19-24 : 1857, A (Paris)

N° 25-27 : 1858, A (Paris)

N° 28-34 : 1859, A (Paris)

N° 35 : 1859, BB (Strasbourg)

N° 36-37 : 1860, A (Paris)

N° 38-41 : 1860, BB (Strasbourg)

 

20 francs or Napoléon III, tête laurée (21 ex.)

N° 42-44 : 1862, A (Paris)

N° 45 : 1862, BB (Strasbourg)

N° 46 : 1863, A (Paris)

N° 47 : 1864, BB (Strasbourg)

N° 48 : 1865, A (Paris)

N° 49 : 1865, BB (Strasbourg)

N° 50-56 : 1867, BB (Strasbourg)

N° 57-58 : 1868, A (Paris)

N° 59 : 1868, BB (Strasbourg)

N° 60-61 : 1869, BB (Strasbourg)

N° 62 : 1870, BB (Strasbourg)

 

IIIe République (1870-1940) (22 ex.)

 

20 francs or Génie, IIIe République (19 ex.)

N° 63-64 : 1875, A (Paris)

N° 65 : 1876, A (Paris)

N° 66-70 : 1878, A (Paris)

N° 71 : 1886, A (Paris)

N° 72 : 1891, A (Paris)

N° 73-76 : 1895, A (Paris)

N° 77-80 : 1896, A (Paris)

N° 81 : 1897, A (Paris)

 

20 francs or Coq, Tranche inscrite : Dieu protège la France (3 ex.)

N° 82-83 : 1904

N° 84 : 1905

 

Monnaies étrangères (16 ex.)

 

Belgique (Royaume de) (7 ex.)

 

20 francs or Léopold II (7 ex.)

N° 85 : 1868

N° 86 : 1871

N° 87-88 : 1874

N° 89 : 1875

N° 90 : 1877

N° 91 : 1878

 

Grèce (Royaume de) (1 ex.)

 

20 drachmes or Georges Ier (1 ex.)

N° 92 : 1884, Paris (A)

 

Hongrie (2 ex.)

 

20 francs or ou 8 forint, 1er type François-Joseph (1 ex.)

N° 93 : 1875, Kremnitz

 

20 francs or ou 8 forint, 2e type François-Joseph (1 ex.)

N° 94 : 1881, Kremnitz

 

Italie – Sardaigne (Royaume de) (1 ex.)

 

20 lire or Charles-Albert de Savoie (1 ex.)

N° 95 : 1833

 

Italie (Royaume d') (4 ex.)

 

20 lire or Victor-Emmanuel II (3 ex.)

N° 96-97 : 1862

N° 98 : 1865

 

20 lire or Umberto Ier (1 ex.)

N° 99 : 1881

 

Serbie (Royaume de) (1 ex.)

 

20 dinara or Milan IV Obrénovitch (1 ex.)

N° 100 : 1879

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x