Your browser does not support JavaScript!
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu
Les trésors numismatiques : Trésor de Falaise (Calvados) - 1832

En janvier 2014, suite à des travaux de terrassement réalisés sur un terrain, appartenant aux découvreurs, situé sur la commune de Falaise, un ensemble de 34 monnaies est découvert au pied du château de Guillaume le Conquérant. Ces monnaies, éparpillées sur environ 4 m² environ, sont au module des pièces de 5 francs et ont été frappées entre l'an 5 (1796-1797) et 1832. Elles semblent avoir été associées à une poterie qui était cassée.

 

Toutes les monnaies du trésor sont dans un état de conservation compris entre TB et SUP (2 seulement sont SUP : une Charles X et une Louis-Philippe ce qui se comprend facilement compte-tenu de leur date d'enfouissement). L'état de conservation moyen des monnaies est situé entre TTB 45 et TTB 52, malgré des traces de leur brillant d'origine ! Ceci vient du frai qu'elles ont subi par une plus ou moins longue circulation (plus de 30 ans pour les plus anciennes), des conditions de leur enfouissement, de leur entassement et de l'humidité du lieu de conservation.

 

Nous n'avons trouvé aucune information concernant l'auteur et les raisons de l'enfouissement de ce trésor. Cependant, quelques hypothèses peuvent être avancées compte-tenu des conditions de sa découverte, de sa composition et du contexte historique. Il est bon de rappeler que 34 écus de 5 francs représentent la somme de 170 francs, ce qui constitue une somme peu élevée. À titre d'exemple, un ouvrier parisien gagnait en moyenne 3 francs par journée de travail ; une nuit dans une bonne auberge coûtait 4 francs, une chemise 2 francs. On peut donc raisonnablement penser à des économies ou à une dot, à un héritage, à une vente ponctuelle, ou pourquoi pas, à un vol dont les auteurs ont caché le butin au pied du château en espérant venir le chercher plus tard... 

 

Force est de constater qu'il existe très peu de compte-rendus sérieux des découvertes de trésors modernes. L'ensemble est même plutôt apocalyptique. En effet, lorsqu'on examine le travail des archéologues, on a trop souvent l'impression que, pour eux, les gens ont cessé d'enterrer leurs pièces après la Terreur ! C'est la raison pour laquelle la publication de ce trésor sur cgb.fr (dans la rubrique "Trésors") devrait permettre, espérons-le, de changer les mauvaises habitudes et de bousculer les idées préconçues en montrant au grand public que l'on peut vendre un trésor officiellement après l'avoir correctement classé de façon à ce que ce soit son ensemble et non ses parties qui ait un sens.

 

Stéphane Desrousseaux

Inventaire sommaire

 

 

Le Directoire (1795-1799)

 

5 francs, type « Union et Force », listel par virole

1 – An 5, Paris (A), 25,21 g.

 

5 francs, type « Union et Force », listel sans virole

2 – An 7, Bordeaux (K), 24,78 g.

 

 

Le Consulat (1799-1804)

 

5 francs, type « Union et Force », listel sans virole

3 – An 8, Bordeaux (K), 24,88 g.

 

 

Premier Empire (1804-1814)

 

5 francs Napoléon Empereur, Calendrier révolutionnaire

4 – AN 13, Paris (A), 24,88 g.

 

5 francs Napoléon Empereur, République française

5 – 1808, Paris (A), 24,70 g.

 

5 francs Napoléon Empereur, Empire français

6 – 1810, Paris (A), 24,89 g.

7 – 1811, Paris (A), 24,91 g.

8 – 1811, Perpignan (Q), 24,86 g.

9 – 1812, Rouen (B), 24,97 g.

10 – 1812, Limoges (I), 24,96 g.

11 – 1813, Limoges (I), 24,83 g.

 

 

Louis XVIII (1814-1824)

 

5 francs, buste habillé.

12 – 1814, Bayonne (L), 25,01 g.

 

5 francs, tête nue

13 – 1816, Rouen (B), 25,13 g.

14-15 – 1820, Paris (A), 24, 84 g, 24,99 g.

16 – 1821, Rouen (B), 25,02 g.

17-19 – 1822, Paris (A), 24,81 g, 24,95 g, 25,03 g.

20 – 1824, Paris (A), 24,93 g.

21 – 1824, Toulouse (M), 25,14 g.

 

 

Charles X (1824-1830)

 

5 francs, 1er type.

22 – 1826, Lille (W), 24,98 g.

 

5 francs, 2e type

23-24 – 1827, Lille (W), 25,06 g, 25,09 g.

25-26 – 1830, Paris (A), 24,96 g, 25,12 g.

27 – 1830, Rouen (B), 24,89 g.

 

 

Louis-Philippe Ier (1830-1848)

 

5 francs type Tiolier avec le I, tranche en creux.

28 – 1831, Rouen (B), 24,98 g.

 

5 francs Ie type Domard, tranche en creux

29-30 – 1831, Paris (A), 25 g, 25,10 g.

31 – 1831, Rouen (B), 24,92 g.

32 – 1831, La Rochelle (H), 25,14 g.

 

5 francs IIe type Domard

33 – 1832, La Rochelle (H), 24,91 g.

 

 

Monnaie napoléonide

Royaume d'Italie - Napoléon Ier Empereur et Roi

 

5 lire, 2eme type, tranche en creux

34 – 1812, Milan (M), 24,78 g.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x