Your browser does not support JavaScript!
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v51_0049 - THRACE - ÆNOS Diobole

THRACE - ÆNOS Diobole SUP
MONNAIES 51 (2011)
Prix de départ : 650.00 €
Estimation : 950.00 €
Prix réalisé : 840.00 €
Nombres d'offres : 3
Offre maximum : 1 700.00 €
Type : Diobole
Date : c. 427/426 - 425/424 AC.
Nom de l'atelier/ville : Thrace, Aenos (Ainos)
Métal : argent
Diamètre : 12 mm
Axe des coins : 3 h.
Poids : 1,37 g.
Degré de rareté : R2
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire sur un flan large, bien centré des deux côtés. Très belle tête d’Hermès, bien venue à la frappe et de haut relief. Joli revers de style fin, bien détaillé. Belle collection de collection ancienne avec des reflets dorés
Référence ouvrage :
Pedigree :
Cet exemplaire provient du stock de Richelieu Numismatique, janvier 1997

Avers


Titulature avers : ANÉPIGRAPHE.
Description avers : Tête d'Hermès à droite, coiffée du pétase sans bord, orné d'un grènetis, les cheveux flottant en mèches courtes.

Revers


Description revers : Bouc paissant à droite, la tête légèrement courbée ; devant un chardon.
Légende revers : AINI.
Traduction revers : (d’Aenos).

Commentaire


Trace de cassure de coin perceptible au droit sur le pétase d’Hermès, le grènetis composé de douze perles. Légère trace de tréflage dans la légende. Le plant qu’ingurgite le bouc est finement détaillé. Notre exemplaire est très proche de ceux de la collection Pozzi (n° 1034 et 1035, pl. XXXIV). Semble de même coin que l’exemplaire du Danish National Museum (SNG. Cop. n° 402, pl. 8).

Historique


THRACE - ÆNOS

(435-405 avant J.-C.)

Ænos était située à l'embouchure de l'Hebros (l'Hèbres) et contrôlait le trafic maritime sur le cours du fleuve. C'était une puissante et florissante cité commerciale qui connut sa plus grande expansion au Ve siècle avant J.-C. Après les guerres Médiques, elle entra dans l'orbite athénienne à partir de 474 avant J.-C. Son tribut s'élevait à 10-12 talents à l'occasion de l'expédition athénienne en Sicile. Elle semble avoir recouvré son indépendance à partir de 405-404 avant J.-C. au moment de la chute d'Athènes et de la tyrannie des Trente. À partir de 357 avant J.-C., elle tomba entre les mains de Philippe II de Macédoine comme Amphipolis. Après la mort d'Alexandre III le Grand, Lysimaque y installa un atelier monétaire royal..

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com