+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fjt_743414 - SÉRIE MÉTALLIQUE DES ROIS DE FRANCE Règne de CHARLEMAGNE - 23 - frappe d’origine légère n.d.

SÉRIE MÉTALLIQUE DES ROIS DE FRANCE Règne de CHARLEMAGNE - 23 - frappe d’origine légère TTB+
30.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Règne de CHARLEMAGNE - 23 - frappe d’origine légère
Date : n.d.
Métal : cuivre rouge
Diamètre : 32 mm
Axe des coins : 12 h.
Poids : 11,40 g.
Tranche : cannelée
Degré de rareté : R1
Commentaires sur l'état de conservation :
Usure sur le revers et trace d’une ancienne monture avec perforation sur la tranche à 12h
Pedigree :
Exemplaire provenant de la Collection MARINECHE

Avers


Titulature avers : CHARLEMAGNE ROY DE FRANCE.
Description avers : Buste imaginaire lauré, cuirassé et drapé à gauche.

Revers


Titulature revers : 23 - NÉ 742 - SUCCEDE 768 - COURONNÉ EMPEREUR D’OCCIDENT 800 - MORT 814 - SECONDE RACE . P.
Description revers : en neuf lignes.

Commentaire


Charles Ier, dit le Grand ou Charlemagne (en latin Carolus Magnus, en allemand Karl der Große), est né le 2 avril, probablement en 742 ou 748, sans certitude quant au lieu de naissance. Il est mort à Aix-la-Chapelle le 28 janvier 814. Il est roi des Francs (768-814), devient par conquête roi des Lombards (774-814) et est couronné empereur par le pape Léon III le 25 décembre 800, relevant une dignité prestigieuse disparue depuis l'an 476 en Occident.
Monarque guerrier, il agrandit notablement son royaume par une série de campagnes successives, en particulier par la lente mais néanmoins violente soumission des Saxons païens (772-804). Souverain réformateur, soucieux d'orthodoxie religieuse et de culture, il protège les arts et les lettres et est à l'origine de la « renaissance carolingienne ».
Son œuvre politique immédiate ne lui survit pas longtemps. Respectueux de la tradition germanique en matière successorale, Charlemagne avait prévu le partage de l'Empire entre ses trois fils dès 806. L'empire ne sera finalement partagé entre ses trois petits-fils qu'au traité de Verdun en 843. Le morcellement féodal des siècles suivants, puis la division de l'Europe en États-Nations rivaux condamnent à l'impuissance ceux qui tentent explicitement de restaurer l'empire universel de Charlemagne, en particulier les souverains du Saint-Empire romain germanique, d'Otton Ier en 962 à Charles Quint au XVIe siècle, ou encore Napoléon Ier, hanté par l'exemple du plus éminent des Carolingiens.
Pour la suite de sa biographie, voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Charlemagne.

Historique


SÉRIE MÉTALLIQUE DES ROIS DE FRANCE

Cette série a été gravée par Thomas Bernard et s'interrompt, pour cet auteur, au jeton de Louis XIV. Les jetons suivants sont gravés par Nicolas Gatteaux pour Louis XV, Duvivier pour Louis XVI, Puymaurin et Gayrard pour Louis XVII, Puymaurin et Depaulis pour Louis XVIII.
La série est souvent attribuée à Jean Dassier sur la foi de Forrer mais celui-ci corrige son assertion dans son tome VIII et confirme les archives de la Monnaie de Paris qui précisent que la série fut commandée par Monsieur de Launay.
Il en existe différentes émissions, en cuivre ou en laiton, de poids variés mais cohérents par séries, les coins de revers sont parfois variés.
La classification des rois se fait selon l'usage ancien, en trois races successives. On note l'existence d'un très rare jeton explicatif des abréviations que nous n'avons vu que dans une série en laiton.
L'emballage de cette série était dans un tube en bois. Il est bien entendu très difficile de la reconstituer et il faut noter que les différents jetons ont des raretés très différentes, ayant probablement été achetés à la pièce par le public, privilégiant les bons rois.
Il existe au moins une série en argent, peut-être apocryphe, complétée jusqu'à Napoléon III avec des jetons pour tous les régimes successifs, y compris la Révolution et Napoléon Ier, voir MONNAIES 28, n° 1395.
Cette série est documentée dans un petit ouvrage de Philippe Marinèche auprès de qui ont peut l'acquérir, contacter phmarineche@aol.com.

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com