+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

bga_762269 - RUTÈNES (région de Rodez) Obole à la croix, S. 416 et 428, du type de Grabels

RUTÈNES (région de Rodez) Obole à la croix, S. 416 et 428, du type de Grabels TTB+
300.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Obole à la croix, S. 416 et 428, du type de Grabels
Date : Ier siècle avant J.-C.
Métal : argent
Diamètre : 11 mm
Axe des coins : 7 h.
Poids : 0,45 g.
Degré de rareté : R2
Commentaires sur l'état de conservation :
Obole complète, sur un flan un tout petit peu trop court. Droit bien centré. Patine grise

Avers


Titulature avers : ANÉPIGRAPHE.
Description avers : Tête à gauche ; le nez pointé ; deux dauphins extrêmement stylisés devant la bouche (?).

Revers


Titulature revers : ANÉPIGRAPHE.
Description revers : Croix formée de quatre cantons ornés chacun d'une lunule : un pendant en ellipse au 1er canton, une balle de fronde au 2e, une hache au 3e et trois globules posés en triangle (?) au 4e.

Commentaire


Curieusement, dans l'ouvrage de G. Savès, l'obole de ce type est illustrée avec un droit, mais sans revers ; elle est décrite, "tête à gauche romanisée, œil de face, oreille" et revers non photographié.
L'obole reprise provenait du site éponyme de Grabels (Hérault).

Historique


RUTÈNES (région de Rodez)

(Ier siècle avant J.-C.)

Voisins des Arvernes, des Cadurques et des Gabales, leur territoire correspondait à l'ancien Rouergue (actuel département de l'Aveyron) au nord du Tarn, dont le cours constituait la frontière avec la province de Narbonnaise. Les Rutènes, alliés des Arvernes, avaient participé aux opérations qui aboutirent à la défaite de Bituit, roi des Arvernes en 121 avant J.-C. et à la création de la province de Narbonnaise. À cette occasion, les Rutènes s'étaient retrouvés coupés en deux, suivant la frontière naturelle du Tarn. Actifs dans la coalition contre les Romains en 52 avant J.-C., ils fournirent un contingent de 12.000 hommes à l'armée de secours. Sources : César (BG. I, 45 ; VII, 5, 64, 75 et 90).

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com