+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fwo_681302 - RUSSIE - ÉLISABETH 5 Kopecks 1757 Saint-Petersbourg

RUSSIE - ÉLISABETH 5 Kopecks 1757 Saint-Petersbourg TB15 PCGS
125.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : 5 Kopecks
Date : 1757
Nom de l'atelier/ville : Saint-Petersbourg
Quantité frappée : 3500000
Métal : argent
Titre en millième : 802 ‰
Diamètre : 15 mm
Axe des coins : 6 h.
Poids : 1,21 g.
Tranche : cordonnée
Degré de rareté : R1
Slab
slab PCGS
PCGS : F15
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire sous coque PCGS F15
Référence ouvrage :

Avers


Description avers : Aigle dans des nuées, portant sur l’aile droite un écu couronné chargé d’une guirlande et portant le monogramme EP, pour Élisabeth Petrowna ; au-dessous 5 étoiles.

Revers


Titulature revers : (LÉGENDE CYRILLIQUE) 17-57.
Description revers : Aigle dans des nuées portant sur l’aile droite un écu couronné chargé d’une guirlande et portant 5 KOP ; au-dessous la marque de l’atelier de Saint-Pétersbourg ; de part et d’autre de la couronne sommant l’écu 17-57.

Commentaire


Ce type monétaire fut frappé dans le seul atelier de Saint-Pétersbourg à partir de 1755 et sans interruption jusqu’en 1761.

Historique


RUSSIE - ÉLISABETH

(05/12/1741-05/01/1762)

Élisabeth (28/12/1709-05/01/1762) est la fille de Pierre le Grand et de Catherine Ire. Elle monta sur le trône à la suite d'un complot militaire qui renversa le jeune Ivan III (1740-1741) lequel sera assassiné au début du règne de Catherine II. Elle reçut le titre de "Clémente" pour avoir épargné les partisans du tsar déchu. Le traité d'Abo, en 1743, mit fin à la guerre des Suédois et donna pour la première fois la Finlande à la Russie. Pendant la guerre de Sept Ans (1756-1763), la Russie s'allia à l'Autriche contre la Prusse. Les Russes battirent les Prussiens à Künersdorf en 1759. La mort d'Élisabeth sauva Frédéric II de Prusse de la défaite. Élisabeth continua l'œuvre réformatrice de son père et fut une amie des Arts en fondant l'Université de Moscou et l'Académie des Beaux-arts. Dès 1742, elle avait choisi son neveu, Pierre, pour lui succéder.

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com