+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

v49_0461 - RÉPUBLIQUE ROMAINE - ANONYMES Didrachme ou quadrigatus

RÉPUBLIQUE ROMAINE - ANONYMES Didrachme ou quadrigatus SUP
MONNAIES 49 (2011)
Prix de départ : 450.00 €
Estimation : 750.00 €
Prix réalisé : 450.00 €
Type : Didrachme ou quadrigatus
Date : c. 225-215 AC.
Nom de l'atelier/ville : Rome ou Italie
Métal : argent
Titre en millième : 1000 ‰
Diamètre : 19,5 mm
Axe des coins : 12 h.
Poids : 5,18 g.
Degré de rareté : R2
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire sur un petit flan épais, irrégulier, parfaitement centré des deux côtés. Très beau portrait janiforme de style fin élégant. Revers finement détaillé. Jolie patine de collection ancienne avec des reflets dorés et une petite oxydation de surface au droit sur le visage de Janus

Avers


Titulature avers : ANÉPIGRAPHE.
Description avers : Tête imberbe janiforme des Dioscures (Castor et Pollux) ; grènetis perlé circulaire.

Revers


Titulature revers : ROMA EN RELIEF À L'EXERGUE DANS UN CARTOUCHE LINÉAIRE.
Description revers : Jupiter dans un quadrige galopant à droite, conduit par la Victoire tenant les rênes, brandissant un foudre de la main droite et tenant un sceptre long de la gauche ; grènetis linéaire circulaire.
Traduction revers : “Roma”, (Rome).

Commentaire


Fourré. Poids très léger. Cet exemplaire présente la particularité d’avoir la légende de l’exergue en relief, placée dans un cadre linéaire, variété beaucoup plus rare avec le A ouvert.

Historique


RÉPUBLIQUE ROMAINE - ANONYMES

(IIIe siècle avant J.-C.)

Entre la prise de Tarente en 272 avant J.-C. et le début de la première guerre Punique en 264 avant J.-C., Rome s'empare de Rhégium en 270 avant J.-C. et fonde la colonie de Bénévent en 268 avant J.-C., tandis que les Carthaginois imposaient une garnison à Messine. Les Messéniens firent appel aux Romains qui chassèrent la garnison carthaginoise, origine de la guerre inexpiable qui devait opposer les deux puissances méditeranéennes.

La première guerre Punique qui avait débuté en 264 avant J.-C. se termine en 241 avant J.-C. à l'avantage de Rome. Après l'occupation de la Sardaigne et de la Corse en 238 avant J.-C. par les Romains, les Carthaginois s'emparent de l'Espagne. Pour la première fois, le temple de Janus est fermé, marquant le fait que Rome connaît la paix. En 233 avant J.-C., nous savons que l'Urbs (Rome) comptait 270.713 citoyens.

L'année suivante C. Flaminius procède à la distribution de terres de lots de "l'ager Gallicus". Une ambassade romaine est envoyée à Hamilcar, le père d'Hannibal en Espagne. En 230 ou 229 avant J.-C., Hamilcar meurt et est remplacé par son gendre Hadrusbal. Un traité signé en 228 avant J.-C. entre les Romains et les Carthaginois fait de l'Èbre, la frontière des possessions carthaginoises et garantit la neutralité de Sagonte, alliée de Rome.

Cette période est principalement marquée par le début de la deuxième guerre Punique. Elle débute en 218 avant J.-C., après la prise de Sagonte et le refus de Carthage de livrer Hannibal aux Romains. Hannibal avec cinquante mille hommes franchit les Pyrénées et les Alpes. Il écrase les armées romaines à La Trébie en 218 avant J.-C., au Lac Trasimène en 217 avant J.-C. Les Romains sont balayés à Cannes le 2 août 216 avant J.-C. Quatre-vingts mille Romains et le consul Paul-Émile y trouvent la mort. La route de Rome est ouverte, mais Hannibal ne marche pas sur la ville et s'installe en Italie du Sud.

En 212, il prend Tarente et rallie les villes d'Italie du Sud, tandis que Marcellus s'empare de Syracuse (mort d'Archimède). Les Romains prennent Capoue en 211 avant J.-C. Scipion l'Africain s'empare de Carthago Nova, mais ne peut empêcher Hasdrubal de passer en Italie. Ce dernier trouve la mort à la bataille du Métaure en 207 avant J.-C. Scipion porte alors la guerre en Afrique en 204 avant J.-C. ce qui oblige les Carthaginois à rappeler Hannibal. Les Carthaginois sont battus à Zama en 202 avant J.-C. et demandent alors la paix l'année suivante.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com