+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fme_587650 - QUATRIÈME RÉPUBLIQUE Médaille parlementaire, IIe législature, Jean Rougier

QUATRIÈME RÉPUBLIQUE Médaille parlementaire, IIe législature, Jean Rougier SUP+
320.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Médaille parlementaire, IIe législature, Jean Rougier
Date : 1951
Nom de l'atelier/ville : 46 - Lot
Métal : argent
Titre en millième : 850 ‰
Diamètre : 50 mm
Graveur : BAZOR et COCHET
Poids : 59,77 g.
Tranche : lisse + corne d’abondance 2ARGENT
Poinçon : Corne 2 ARGENT
Degré de rareté : R3
Commentaires sur l'état de conservation :
Cette médaille présente de hauts reliefs. Exemplaire recouvert d’une patine grise de médaillier. Très légère usure sur certains hauts reliefs

Avers


Titulature avers : REPUBLIQUE - FRANÇAISE.
Description avers : Buste drapé de la République à droite, une cocarde sur un ruban dans les cheveux. Le drapé tenu par une fibule en forme de tête de lion ; à droite G. B. L. BAZOR.

Revers


Titulature revers : ASSEMBLEE NATIONALE / LIBERTE / EGALITE / FRATERNITE // J. / ROUGIER / DÉPUTÉ.
Description revers : Le drapeau de la République française devant le fronton de l’Assemblée nationale (Palais Bourbon), devant une guirlande de laurier contenant en relief et en trois lignes J. / ROUGIER / DÉPUTÉ ; à droite de la guirlande R. COCHET.

Commentaire


Médaille attribuée en 1951 à Jean Rougier en tant que député du Lot. Il naquit le 2 juillet 1885 à Cahors (Lot) et décéda dans sa ville natale le 28 juillet 1952. Il y exerça en tant chirurgien. En 1925, il est élu conseiller général républicain de Luech et en 1935 conseiller municipal à Cahors. En 1973, il devient vice-président du Conseil général du Lot. Il soigna des résistants et délivra de faux certificats pour les réfractaires au STO. Il obtiendra pour ces faits la médaille de la résistance et la cravate de commandeur de la Légion d’honneur. Il fut nommé par le Gouvernement de Vichy à son Conseil national, mais fut démit immédiatement, sa femme étant israélite. En 1945, il est réélu au Conseil général du Lot et le présida jusqu’en octobre 1951. Il fut élu député du Lot dans le courant de la Ire législature de la quatrième législature (18 octobre 1950 au 4 juillet 1951) puis fut réélu durant la IIe législature (17 juin 1951-28 juillet 1952). Cette médaille lui fut remise à cette occasion. La ville de Cahors a donné son nom à l’Hôpital municipal.

Historique


QUATRIÈME RÉPUBLIQUE

(21/01/1947-4/12/1958)

En France, le climat n'est pas bon. La guerre d'Indochine s'enlise. La France a subi une série de revers contre le Viet Minh ; battue à Cao Bang, le 8 octobre, elle doit évacuer Langson, la RC. 4 est menacée. Le général de Lattre de Tassigny est nommé haut-commissaire afin de rétablir la situation le 17 octobre. Le principe d'états associés est adopté par le Parlement le 27 janvier pour le Cambodge, le Laos et le Viêt-nam et des billets à cette titulature seront effectivement émis par la Banque d'Indochine. Le climat mondial n'est pas meilleur, c'est le début de la guerre de Corée et la menace d'une guerre mondiale entre les États-Unis et la Chine. Des grèves très graves ont lieu en février après la démission des ministres socialistes du gouvernement Bidault


VERIFIER L'ANNEE et la mettre dans le texte et en mot clé si ce n'est pas 1953.

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com