REPORT DE LA CLÔTURE DE L'INTERNET AUCTION MONNAIES AU 3 AOÛT 2021.
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fme_659169 - QUATRIÈME RÉPUBLIQUE Médaille, Compagnie Transatlantique, Île-de-France

QUATRIÈME RÉPUBLIQUE Médaille, Compagnie Transatlantique, Île-de-France TTB
70.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Médaille, Compagnie Transatlantique, Île-de-France
Date : 1949
Nom de l'atelier/ville : 75 - Paris
Métal : bronze
Diamètre : 53,5 mm
Graveur : RENARD Marcel (1893-1974)
Poids : 78,30 g.
Tranche : lisse + corne BRONZE
Poinçon : corne BRONZE
Commentaires sur l'état de conservation :
Exemplaire ayant été nettoyé présentant plusieurs coups et rayures, en particulier sur la tranche

Avers


Titulature avers : ANÉPIGRAPHE.
Description avers : Allégorie féminine, torse nu, accoudée sur un écusson aux trois fleurs de lys ; 12 autres petits écu et la nef de Paris dans le champ. Signé : MARCEL RENARD 1949.

Revers


Titulature revers : CIE GLE TRANSATLANTIQUE // “ILE DE FRANCE” / FRENCH LINE.
Description revers : Le navire “Ile de France”, sur un fond de carte marine, avec au centre un hublot donnant à voir des mouettes.

Commentaire


L’Île-de-France est un paquebot construit en 1927 par les Chantiers de Penhoët de Saint-Nazaire pour la Compagnie générale transatlantique. Il est détruit à Osaka en 1959 après avoir été utilisé pour le tournage du film Panique à bord.
Son histoire est marquée par plusieurs événements dont sa participation à la Seconde Guerre mondiale et deux sauvetages dans l’océan Atlantique.

Marcel Renard, né à Lyon le 5 août 1893, mort à Paris le 15 mars 1974, est un sculpteur et graveur-médailleur français. D'abord élève de son père, Marcel Renard entre à l’École des beaux-arts de Lyon dans les ateliers d’Aubert et de Ploquin, puis il est admis à l’École des beaux-arts de Paris dans les ateliers de Rost et de Boucher. Il obtient le second grand prix de Rome de gravure en médailles, et une médaille d’or à l’Exposition des arts décoratifs de 1925. Condisciple de Gimond, de Salendre, de Bertola et de Penin, il expose au Salon des artistes français ainsi qu’au Salon des artistes décorateurs. Marcel Renard se fixe à Paris en 1920 et travaille avec Roux-Spitz sur ses chantiers lyonnais, qu’il s’agisse de la Villa Weitz (1923), du restaurant Berrier et Millet (1924-1928, avec Janniot, détruit) ou encore de la sépulture Vetter au cimetière de la Croix-Rousse à Lyon (1924). Ses œuvres sont conservées, entre autres, au musée des beaux-arts de Lyon, Victoria & Albert Museum, Londres, Grande Bretagne, Musée du Design de Gand, Belgique et Musée Rolf de Marès, Stockholm, Suède..

Historique


QUATRIÈME RÉPUBLIQUE

(16/01/1947-8/01/1959)

Se caractérisant par un régime parlementaire doublé d'une grande instabilité ministérielle, la Quatrième République a pour particularité de n'avoir jamais été officiellement proclamée. En effet, De Gaulle, lors de son arrivée à Paris le 25 août 1944, refuse de le faire sous prétexte que la République n'avait jamais cessé d'exister. Considérant que l'État français du maréchal Pétain n'était qu'un simple état de fait, il estime que la République a survécu dans la France libre et son acte de naissance doit alors être le 18 juin 1940. Toutefois, son départ, le 20 janvier 1946, et le référendum du 13 octobre 1946 approuvant une nouvelle Constitution, marquent le début officiel de cette république. Elle connaît deux présidents : Vincent Auriol (16/01/1947 - 23/12/1953) et René Coty (23/12/1953 - 8/1/1959). La crise ouverte causée par la révolte de l'armée d'Algérie entraîne, en 1958, sa chute qui est confirmée par l'adoption d'une nouvelle constitution le 28 septembre 1958. Néanmoins, elle ne cesse définitivement d'être que le 8 janvier 1959 lors de l'installation du général de Gaulle comme président de la Ve République.

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com