+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

fjt_04598 - PROTESTANTISME KRÜGER PRESIDENT DU TRANSVAAL 1900

PROTESTANTISME KRÜGER PRESIDENT DU TRANSVAAL SUP
Non disponible.
Article vendu sur notre boutique internet.
Prix : 65.00 €
Type : KRÜGER PRESIDENT DU TRANSVAAL
Date : 1900
Métal : laiton-carton
Degré de rareté : R2

Avers


Titulature avers : KRÜGER PRESIDENT DU TRANSVAAL 1900.
Description avers : Buste de Krüger à gauche.

Revers


Titulature revers : AUX BOERS - AUX HEROIQUES DEFENSEURS DE LA LIBERTE AU TRANSVAAL 1900.

Commentaire


Ce jeton politique s'explique par la présence de très nombreux protestants français, parfois installés depuis des siècles en Afrique du Sud, aux cotés des Boers, contre les colonisateurs anglais dans une guerrre dont il ne faut pas oublier qu'elle vit l'invention du "camp de concentration" avec des taux de mortalité des prisonniers rarement égalés depuis sauf dans les versions nord-vietnamiennes.

Historique


PROTESTANTISME

(14/05/1610-14/05/1643)

Dès l'assemblée de La Rochelle du 24 décembre 1620, les huguenots protestent contre le rétablissement du culte catholique en Béarn. Les protestants du Midi se soulèvent et demandent l'aide de l'Angleterre. L'initiative protestante est soutenue par des nobles comme le duc de Rohan, le duc de Soubise ou le duc de La Force. Le duc de Mayenne trouve la mort le 22 septembre 1621 en tentant de s'emparer de Montauban défendue par le duc de Rohan. La paix de Montpellier du 18 octobre 1622 confirme l'Édit de Nantes, La Rochelle et Montauban restent des places fortes huguenotes. La guerre reprend pourtant en 1625 avec la prise de l'île d'Oléron par le duc de Soubise. Les Rochelais se soulèvent. Une paix provisoire en 1626 n'empêche pas Richelieu de venir assiéger La Rochelle en octobre 1627 tandis que la ville est ravitaillée par les Anglais. La Rochelle capitule finalement le 28 octobre 1628 après son abandon par la flotte anglaise. Les protestants du Midi reprennent la lutte avec le siège de Privas et la capitulation d'Alès. L'Édit d'Alès du 28 juin 1629 confirme la liberté religieuse, mais prive les protestants des places de sûreté.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com