+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

bga_518615 - PICTONS / BITURIGES / CARNUTES - CENTRE-OUEST, Incertaines Drachme aux deux chevaux à gauche et à la croisette bouletée, série B

PICTONS / BITURIGES / CARNUTES - CENTRE-OUEST, Incertaines Drachme aux deux chevaux à gauche et à la croisette bouletée, série B TTB
520.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Drachme aux deux chevaux à gauche et à la croisette bouletée, série B
Date : Ier siècle avant J.-C.
Métal : argent
Diamètre : 16 mm
Axe des coins : 6 h.
Poids : 3,34 g.
Degré de rareté : R3
Commentaires sur l'état de conservation :
Plat visible au droit et au revers sinon très bel exemplaire sur un flan ovale. Patine grise
Pedigree :
Exemplaire provenant de la collection du docteur C.M

Avers


Titulature avers : ANÉPIGRAPHE.
Description avers : Tête imberbe à gauche, les cheveux divisés en grosses mèches.

Revers


Titulature revers : ANÉPIGRAPHE.
Description revers : Deux chevaux superposés courant à gauche ; (dessus, triskèle) ; dessous, croix.

Commentaire


Avec la croix entre les jambes et le triskèle au-dessus, caractéristique de la série B (avec droit et revers à gauche) du type “aux deux chevaux”, 25 exemplaires sont recensés par G. Depeyrot, dont les onze exemplaires de la BN (provenant tous du trésor d’Issoudun et Charnizay) et neuf dans d’autres musées (français et étrangers).
Un seul exemplaire provient du marché ; le n° 1668 de la collection F. de Saulcy (vente Cahn du 5 avril 1933).

Historique


PICTONS / BITURIGES / CARNUTES - CENTRE-OUEST, Incertaines

(IIe - Ier siècle avant J.-C.)

De nombreuses drachmes lourdes, au cavalier ou au chevaux superposés sont difficilement classables. Ces monnaies précoces sont originaires des confins du Berry et de la Touraine ; souvent attribuées aux Pictons ou aux Bituriges. Si la typologie ne permet pas de déterminer une attribution à tel ou tel peuple, la répartition des découvertes n'est guère plus précise et les conclusions de leur analyse métallique sont finalement plutôt décevantes.

cgb.fr utilise des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Pour faire disparaître le bandeau, vous devez accepter ou refuser leur utilisation en cliquant sur les boutons correspondants.
En savoir plus

x
Would you like to visit our site in English? https://www.cgbfr.com