Réouverture au public du lundi au samedi de 10h à 16h à compter du 11 mai.
+ Filtres
Nouvelle Recherche
Filtres
En Stock Mot(s) exact(s) Titre uniquement
BoutiqueChargement...
Etat Chargement...
PrixChargement...
contenu

bry_584396 - PHILIPPE II AUGUSTE Denier parisis, 2e type n.d. Arras

PHILIPPE II AUGUSTE Denier parisis, 2e type n.d. Arras TB+
100.00 €
Quantité
Ajouter au panierAjouter au panier
Type : Denier parisis, 2e type
Date : 26/10/1343
Date : n.d.
Nom de l'atelier/ville : Arras
Métal : billon
Titre en millième : 239 ‰
Diamètre : 18 mm
Axe des coins : 8 h.
Poids : 0,64 g.
Commentaires sur l'état de conservation :
Quelques faiblesses de frappe sont à noter. Exemplaire de poids léger
Référence ouvrage :

Avers


Titulature avers : PHILIPVS REX, (LÉGENDE COMMENÇANT À 9 HEURES).
Description avers : Dans le champ FRA/OCN en deux lignes.
Traduction avers : (Philippe, roi des Francs).

Revers


Titulature revers : + ARRAS CIVIS.
Description revers : Croix cantonnée aux 2 et 3 d’un lis.
Traduction revers : (Cité d’Arras).

Historique


PHILIPPE II AUGUSTE

(11/09/1180-14/07/1223)

Philippe est né en 1165. C'est le seul fils de Louis VII le Jeune et de sa troisième épouse Adèle de Champagne. Roi à 15 ans, il doit d'abord affronter ses turbulents voisins, les comtes de Champagne et de Flandre et le duc de Bourgogne, conflit qui se termine par le traité de Boves en 1185. Il acquiert le Vermandois et Amiens, épouse en 1180 Isabelle de Hainaut (+1190), nièce du comte de Flandre, Philippe d'Alsace, et reçoit le comté d'Artois (Arras) en dot de sa femme dont il a le futur Louis VIII, né en 1187. Cette année-là, il soutient Richard Cœur de Lion contre Henri II (1187-1189). Parti en Croisade avec Richard et Frédéric Ier Barberousse, il abandonne après la capture de Richard en Autriche. De retour en France, il envahit la Normandie, mais est battu. Après la mort de Richard, il combat son frère Jean-sans-Terre (1199-1216). Après l'assassinat d'Arthur de Bretagne, il confisque tous les fiefs français de Jean en 1204 (Normandie, Touraine, Anjou et Poitou) et écrase une coalition à Bouvines en 1214. Empêtré dans des conflits matrimoniaux, il est excommunié en 1199 et ne participe pas à la croisade contre les Albigeois. Il meurt en 1223.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale. Cliquez ici pour plus d’informations sur les cookies

x
Would you like to visit our site in English? www.cgbfr.com